Cameroun - Droits d’auteur : Des artistes mécontents du montant de leur rétribution menacent de brutaliser Sam Mbende

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Oct-2022 - 12h57   5934                      
8
Beko Sadey lors d'une intervention dans le direct du 3 Octobre 2022 capture d'écran
Longue Longue, Beko Sadey, Georges Dickson, Louis De Koum, Bouboule le leader, Devis Mambo, Georges Ekwa ont réagi à la répartition de la première de l’argent recouvré au titre des arriérés de droits d’auteurs de la période 2005-2009. Ils se sont exprimés dans un « direct » Facebook le 3 Octobre 2022. Ils entendent ainsi « sensibiliser la Présidence de la République » sur ce qu’ils considèrent comme des malversations par les membres de la commission de recouvrement dont Sam Mbende fait partie.

La répartition des fonds issus du recouvrement des droits d’auteur pour la période 2005-2009 a fait des mécontents. Certains d’entre eux ont décidé de la dénoncer à haute voix. Le 3 Octobre 2022, Longue Longue, Beko Sadey, Georges Dickson, Louis De Koum, Bouboule le leader, Devis Mambo, Georges Ekwa sont intervenus dans un « direct » sur le compte Facebook du premier artiste cité.  

« Sur 1 milliard 200 millions, on a osé insulter la mama…Le président de la liquidation qui est parti chercher l’argent…Il s’appelle Sam Mbende. Il a osé m’insulter  en me donnant, sur un milliard, 193 mille Francs CFA.  La honte ! La honte ! », a dit Beko Sadey lors de sa première prise de parole.  

Longue Longue s’est dit étonné qu’ Ange Bagnia ait reçu 800 mille Francs CFA alors qu’elle n’a pas, selon  lui,  « eu le tiers du succès de Beko Sadey dans ce pays ». Il a aussi voulu comprendre comment     Bill Loko « qui n’a pas d’album sur le marché » a fait pour récolter « 400 mille ».

Louis de Koum croit avoir décrypté la stratégie de Sam Mbende et les membres de l’équipe chargée de  récupérer les sommes dues et les répartir.  « Ces gens avaient des intentions machiavéliques. Quand ils font ces recouvrements, ils délocalisent l’argent du compte central. Ils prennent l’argent en espèces dans les sacs Mbandjock qu’ils vont  déposer à Express Union. Ils annoncent en grandes pompes qu’ils ont déposé 340 millions pour la répartition alors qu’ils n’ont mis que 70 millions et quelques. Parce que nous avons tous les documents ici », assure-t-il en précisant que  lesdits documents ont été obtenus par « une ordonnance de justice ». Louis de Koum fait savoir que ce sont  112 artistes qui ont voulu voir clair dans les répartitions.  

Pendant qu’il raconte  comment il a procédé pour  obtenir la paperasse, l’on entend quelqu’un  accusé le directeur général  d’Express Union soupçonné de complicité avec les chargés de répartition.  Longue Longue prend la parole et déclare que Sam Mbende donne l’argent  « à qui il veut », « à ses supporters ».

Louis De Koum poursuit : « Sur les 1 milliard, ils avaient prévu l’argent à remettre à 402 artistes pour 70 millions 518 mille129 Francs. Ils n’ont payé jusqu’à présent   que 332 artistes pour une somme de 59 millions 692 896 Francs ».  Il accuse Sam Mbende et les autres membres de la commission de recouvrement d’avoir pris pour eux 1 milliard 130 millions.   

  L’on apprend que, connaissant leur fort tempérament, Papillon, Petit-Pays, Longue Longue, « payés  au quartier » pour éviter qu’ils fassent du grabuge devant les guichets d’Express Union en y   découvrant leurs émoluments.

Georges Dickson dénonce « un partage au faciès ». Longue Longue déclare que Sam Mbende est en complicité « avec le gouvernement ».  

Quant à Beko  Sadey, elle menace : « je compte demander cet argent à Sam Mbende partout où je vais le trouver. On demande comment en Afrique ? Je l’attrape et il me donne mon argent. Ou on va ailleurs. Si je l’attrape partout, vous allez seulement venir avec les Caterpillars pour nous séparer. C’est mon argent. Mon argent va sortir. Puisqu’on parle et rien ne se passe. C’est la Police qui va nous séparer ».

Longue Longue explique des directs  comme celui-ci sont réalisés pour sensibiliser la Présidence de la République. Devis Mambo, arrivé entre temps,  déclare avoir eu 131 000 FCFA.  « Là où je vais t’attraper, tu vas me donner mon argent », dit-il à l’endroit de Sam Mbende. Tandis que Georges Ekwa « demande qu’au lieu de taper Sam Mbende », il est bon «  de déposer plutôt une plainte ».

                                                                                                    

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique