Cameroun – Football : Le journaliste Guibaï Gatama saisit le TAS pour contester son exclusion du comité exécutif de la FECAFOOT

Par Mathieu TCHITCHOUA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-Nov-2022 - 05h05   2124                      
2
Guibaï Gatama Facebook
Le directeur de publication du journal « L’œil du Sahel » s’est constitué avec d’autres acteurs en disgrâce avec la Fédération Camerounaise de Football, pour faire annuler les résolutions de l’Assemblée générale du 27 août 2022 tenue à Douala, qu’ils estiment avoir été convoquée par un président de la FECAFOOT en indélicatesse avec la justice espagnole.  

Trois mois après son exclusion du Comité exécutif de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) par l’Assemblée générale de cette instance, le journaliste Guibaï Gatama a décidé de faire appel de cette décision auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS). Il s’est constitué avec d’autres acteurs du football en disgrâce avec la FECAFOOT, François Kouedem, président de la Ligue régionale de football de l’Ouest, suspendu, ainsi que l’entité Ligue de football professionnel du Cameroun, dissoute à l’occasion de cette assemblée générale, tenue le 27 août 2022 à Douala. Leur appel a été déposé au greffe du TAS le lundi 21 octobre 2022.

Les résolutions issues de cette assemblée sont en effet jugées nulles et de nul effet par les appelants, qui estiment que ladite assemblée avait été convoquée par un président de la FECAFOOT en sursis car, fraichement condamné par la justice espagnole. Selon eux, il aurait dû démissionner depuis lors, et passer la main à la première vice-présidente Céline Eko. Par conséquent, ils estiment que cette assemblée générale est illégale et exigent l’annulation de ses résolutions, dont la l’annulation de l’exclusion de Guibaï Gatama, la levée de la suspension de François Kouedem, ainsi que la réhabilitation de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC).

Il faut rappeler que l’appel introduit au TAS par Guibaï Gatama et Cie est consécutif au rejet de leur requête préalablement introduite à la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Comité national Olympique et Sportif du Cameroun (CNOSC).

Au TAS, les plaignants ont déjà versé la somme de 1000 Franc suisse (CHF), soit 670 000 FCFA, représentant le droit de Greffe. Ils ont par ailleurs désigné Pascal Pichonnaz, Professeur à Fribourg et en Suisse, comme arbitre pour défendre leur cause. La FECAFOOT quant à elle dispose de 10 jours pour désigner son arbitre dans la procédure.

 Voici une copie de la plainte déposée au TAS :

TAS (1) (c) CIN
TAS (2) (c) CIN
TAS (3) (c) CIN

 

Voici les résolutions de l’Assemblée générale du 27 août 2022 :

Auteur:
Mathieu TCHITCHOUA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique