Cameroun : La Fête de la musique se célèbre ce 21 juin sous fond de répartition sociale des droits d’auteur.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 21-Jun-2021 - 02h44   1994                      
0
Fête de la Musique Facebook
Si la traditionnelle fête populaire organisée à la faveur de cette journée, est suspendue depuis deux éditions en raison de la pandémie du coronavirus, plusieurs activités au format adapté au conteste, sont prévues.

Par exemple, l’institut français au Cameroun organise dans ses différents démembrements, les mini concerts avec 50 spectateurs et des projections du film Tonton Manu en hommage à l’artiste Manu Dibango, décédé il y a un an des suites du coronavirus.

«Le 21 juin, le monde entier a décidé de consacrer ce jour à la célébration du plus inspirant de tous les arts, la Musique. Cette année, les raisons de célébrer la musique sont diverses et nombreuses, tant les temps sont spéciaux, avec l’avènement de la Covid et son lot de décès, de désastre économique et social avec le confinement et ses restrictions. Le coronavirus nous aura pris une icône de la musique mondiale, qui faisait la fierté et la joie de notre pays, Manu Dibango. En tant que musicien, j’ai eu le privilège de côtoyer Papa Manu, d’être de ceux qui ont partagé la scène avec lui. C’est la raison pour laquelle, le fait d’être invité à lui rendre hommage ce jour si particulier qui célèbre la Musique nous remplit tous de fierté. Ce que je sais, c’est que notre plaisir sera total lorsque les mélomanes de Yaoundé se dirigeront à l’Institut Français de Yaoundé ce lundi 21 juin quand il sera 19 heures. Pour que JAMAIS LE SOUFFLE DE LA MUSIQUE NE S’ÉTEIGNE » a publié Paul Serge Mabona, administrateur du mythique Groupe Macase qui donne un concert ce soir dans la capitale camerounaise.

Loin du podium, le bureau exécutif de la Société nationale camerounaise de l’art musical (Sonacam), a choisi ce jour symbolique pour procéder à une nouvelle répartition des droits d’auteur. Une allocation de plus de 100 millions de FCFA sera répartie à 1500 artistes. La nouveauté dans cette opération est que chaque bénéficiaire recevra son argent par virement bancaire. « La répartition a été faite en tenant compte de plusieurs paramètres. Par exemple, nous avons tenu compte des éléments de sondage, la popularité mais surtout les catégorisations, puisque les artistes sont en catégorie. Voilà ce qu’on a fait cette fois ci pour avoir moins de plaintes » a expliqué Ateh Bazore, le Président du Conseil d’administration de la Sonacam.

Le plafond des perceptions est de 150 mille FCFA et les moins payés recevront 57 mille FCFA. Notre source souligne qu’il s'agit d'une répartition sociale puisque les artistes qui méritaient mieux ont accepté de se sacrifier pour éviter que certains reçoivent une somme d’argent ridicule.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique