Cameroun : L’unité nationale se célèbre ce 20 mai

Par Patrick J. POLLE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-May-2023 - 08h08   8520                      
28
Défilé des militaires au Boulevard du 20 mai à Yaoundé archives
La 51e édition de cette célébration va être marquée comme de coutume par des défilés militaires et civils sur l’ensemble du territoire.

À Yaoundé, la parade va être présidée dès 12 heures par le chef de l’Etat, Paul Biya. Pour cette édition, il est à noter qu’un contingent de 53 militaires égyptiens parmi lesquels 3 Généraux va y prendre part.

Le thème général de cette année est « Forces de défense et peuple camerounais, en symbiose pour la sauvegarde de la paix et de l’unité nationale, socle d’un Cameroun fort et prospère ». Pour ce qui est de de la marche des partis politique, elle a pour sous-thème « Démocratie et décentralisation ».

Tout au long des préparatifs, les autorités camerounaises ont assuré que des mesures sécuritaires ont été prises pour que la fête se déroule sans heurts notamment dans les localités des régions en crise du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

En soirée, il est prévue une réception sur invitation au Palais de de l’Unité de Yaoundé en présence du couple présidentiel. Dans les chefs-lieux des régions, de nombreux départements voire des arrondissements, des banquets sont aussi programmés.

La célébration de la fête nationale de l’unité 2023 se tient dans un contexte où il y a entre autres une nouvelle résurgence des cas de choléra avec pour épicentre la capitale camerounaise et une forte inflation dans les marchés.

En rappel, le 20 mai 1972 un référendum est organisé au cours duquel il est demandé aux Camerounais « Approuvez-vous, dans le but de consolider l’unité nationale et d’accélérer le développement économique, social et culturel de la nation, le projet de constitution soumis au peuple camerounais par le président de la République fédérale du Cameroun et instituant une République, unie et indivisible, sous la dénomination de République unie du Cameroun ? ». Le OUI l’emporte avec une très écrasante majorité et acte la fin du fédéralisme en cours depuis le 1er octobre 1961 pour la mise en place d’un Etat unitaire. Quelques semaines plus tard, une nouvelle Constitution est officiellement adoptée le 2 juin 1972 par le décret 72-270 du Président Ahmadou Ahidjo et le 20 mai décrétée fête nationale en hommage à ce référendum.

Auteur:
Patrick J. POLLE
 @
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique