Cameroun – Médias: L’ancienne journaliste de Mutations Bertille Bikoun devient la patronne des journalistes sportifs camerounais

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Dec-2021 - 13h10   7510                      
0
Bertille Bikoun CamerounSports
Notre consœur a été nommée par l’Association Internationale de la Presse Sportive (AIPS) à la tête d’une nouvelle équipe qui doit assurer la transition à l’Association des Journalistes Sportifs du Cameroun (AJSC).

Le Comité Provisoire de gestion de l’Association des Journalistes Sportifs du Cameroun (AJSC) a vécu. L’échec de cette instance de transition mise en place en Février 2021 et dirigée par le vétéran Albert Atangana Fouda vient d’être constaté par la section Afrique de l’Association  Internationale de la Presse Sportive (AIPS) qui l’avait mise en place. Celle-ci a annoncé le 16 Décembre 2021 la mise en place d’une nouvelle équipe transitoire. Le groupe va être conduit par l’ancienne journaliste du quotidien Mutations Bertille Bikoun.

Outre l’accueil et la réception des pairs de la section Afrique de l’AIPS, lors de la prochaine édition de la Coupe d’Afrique des Nations  de football, il a d’autres missions. A savoir la préparation et l’organisation des assemblées générales de l’AJSC dans tous ses démembrements, la révision des textes organiques de l’AJSC en conformité avec ceux de l’AIPS, réguler et procéder à la commande des cartes d’adhésion des membres régulièrement  inscrits.

Selon le secrétaire général de l’AIPS Afrique William Dodzi Ezah «  ce processus vise essentiellement à ramener la sérénité au sein de cette association sœur dont le pays, faut-il le souligner,  est depuis quelques années, au centre de l’activité sportive africaine. Il ne fait aucun doute qu’au regard de son potentiel infrastructurel de qualité qui, aujourd’hui, fait la fierté de tout le continent, le Cameroun sera davantage sollicité pour accueillir des compétitions sportives majeures ».  

Cela dit, l’AIPS demande à l’ensemble des journalistes sportifs camerounais de se remettre au travail  et les appelle à « soutenir le nouveau bureau qui aura pour mission de rassembler et fédérer les énergies nouvelles sous la coordination de l’AIPS afin que vive le sport ».  L’organisation qui coiffe les journalistes sportifs en Afrique, consciente  de ce que son acte ne fera pas l’unanimité prévient de ce que cette décision de l’AIPS Afrique « s’impose à tous et ne doit souffrir d’aucun manquement ».  

 

 

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique