Cameroun – Parlement : Imbroglio au cabinet du président Cavaye Yeguie Djibril  à   la veille de l’ouverture de la dernière session parlementaire de l’année 2023.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Nov-2023 - 05h14   19043                      
2
Cavaye Yeguie Djibril, President de l'Assemblee Nationale CRTV
Le très contesté Directeur de cabinet du président de l’Assemblée nationale, Boubar Abdourahim, conteste, la décision qui le limoge au profit de Kamsouloum Elhadji Hachimi.

Situation surréaliste à l’Assemblée nationale. Le très suivi 17h du poste national de la Crtv, le média d’Etat, a lu ce jeudi 9 novembre 2023, un arrêté du président Cabral Yeguie Djibril, qui nomme Kamsouloum Elhadji Hachimi, administrateur principal  de la santé, au poste de Directeur de cabinet. Ce dernier remplace Boubar Abdourahim.

Dans sa décision, le Président de la chambre basse du parlement, n’explique par les raisons du limogeage de son proche collaborateur. Mais, l’on imagine que Boubar Abdourahim, connu pour son comportement extravagant et provocateur, fait les frais de ses propos polémiques sur les recrutements à l’Assemblée nationale. En effet, dans une vidéo devenue virale courant aout 2023, l’on a suivi Boubar Abdourahim, déclaré en marge d’un tournoi de football à Tokombéré  à   l’Extrême Nord, région d’origine du président de l’Assemblée nationale, avoir arraché des mains d’un anglophone, le poste de conseiller technique au profit d’un ressortissant de  Tokombéré. Cette déclaration avait suscité une levée de boucliers dans tout le pays…

Le président Cavaye Yeguie Djibril a donc décidé de le démettre de ses fonctions. Mais, quelques heures après la lecture de la décision du PAN, le puissant Directeur de cabinet, qu’on présente comme le vrai patron de la chambre basse, a fait savoir que la décision lue au journal est un fake.

« Boubar Abdourahim, comme à ses habitudes, a fait publier un autre arrêté, avec une signature imitée du président de l’Assemblée nationale, pour rapporter les dispositions de l’arrêté qui nomme un nouveau directeur de cabinet. Nous sommes désormais dans une confusion totale. J’espère que cette confusion va pousser les autorités de ce pays à siffler la fin de la recréation qu’on note au cabinet du président depuis que ce dernier est devenu presque inapte à cause de la maladie » confie à Cameroon info net, une source au parlement.

En attendant de voir comment cette situation d’imbroglio sera gérée, notons que la troisième et dernière session ordinaire de l’année législative de l’année en cours, s’ouvre le vendredi 10 novembre 2023 au palais des congrès à Yaoundé.

Cette session est essentiellement consacrée à l’examen et adoption du budget du Cameroun pour le compte de l’exercice 2024. Les députés vont donc se pencher au cours de ces travaux sur les détails liés aux recettes et aux dépenses de l’Etat, et décident de son adoption.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique