Cameroun – Parlement/Cavaye Yeguie Djibril : « Je voudrais rappeler à tous que le Cameroun est un Etat de droit marqué par la séparation des pouvoirs. Nul n’a le droit de perturber cet équilibre institutionnel. Chacun doit rester à sa place. »

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Nov-2023 - 12h59   26046                      
62
Cavaye Yeguie Djibril Assemblée nationale
Avant de déclarer ouverte la troisième et dernière session ordinaire de l’année législative en cours, en fin de matinée ce vendredi 10 novembre 2023 au palais des congres de Yaoundé, le président de l’assemblée nationale, Cavaye Yeguie Djibril, a prononcé son traditionnel discours inaugural, lequel est marqué par les sujets d’actualités.

Face aux députés et des personnalités invitées pour la plénière d’ouverture de la dernière session ordinaire de l’année législative 2023, Cavaye Yeguie Djibril, n’a pas publiquement évoqué la polémique suscitée la veille par le limogeage contesté de son Directeur de cabinet.

La tuerie de Mamfe, l’éboulement meurtrier de Mbankolo, les freins et obstacles à la décentralisation au Cameroun, la cherté de la vie, sont entre autres sujets de l’actualité qui ont meublé le discours ci-dessous, prononcé par le président de la chambre basse

DISCOURS D’OUVERTURE DU TRES HONORABLE CAVAYE YEGUIE DJIBRIL, PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE DU CAMEROUN

 

Yaoundé, le 10 novembre 2023

 

- Excellences ;

- Honorables Députés et chers collègues ;

- Mesdames et messieurs ;

Deux de nos collègues viennent de nous quitter. Il s’agit des Honorables NGANBAYE Antoinette, député RDPC du LOM et DJEREM-EST, qui s’est éteinte le 2 octobre 2023, et ABOMO FAMA Margueritte, député RDPC de la Haute Sanaga Centre, décédée hier à Yaoundé.

24 compatriotes ont été assassinés le 6 novembre dernier par des terroristes dans la localité de Mamfé, Région du Sud-Ouest. Au moins trente autres compatriotes ont trouvé la mort dans la nuit du 8 au 9 octobre 2023, au lieu-dit MBANKOLO ici à Yaoundé, à la suite d’un éboulement.

Pour honorer la mémoire de nos collègues, celles de tous les morts de Mamfé et de MBANKOLO, je vous prie de bien vouloir vous levez afin d’observer une minute de silence.

Silence 

- Excellences ;

- Honorables Députés et chers collègues ;

- Mesdames et messieurs ;

La troisième session ordinaire de notre chambre qui s’ouvre aujourd’hui, sera prioritairement consacrée à l’examen et au vote du budget de l’Etat pour l’exercice 2024. Dans sa circulaire en date du 30 Août 2023, Son Excellence, Monsieur Paul BIYA, Président de la République, Chef de l’Etat, a personnellement fixé les orientations portant sur la préparation dudit budget. En plus de ces orientations présidentielles, je voudrais croire que les propositions formulées par les Députés à l’occasion de la dernière séance du Débat d’Orientation Budgétaire, seront prises en compte dans le projet de Loi de Finance qui sera soumis à l’examen de vos élus.

Toutefois, il me plait d’évoquer ici certaines préoccupations de l’heure. Il en est ainsi de la Décentralisation. Je dis déjà ma satisfaction quant aux dernières avancées dans ce domaine. Cependant, la Représentation Nationale souhaite que le processus de mise en place de la fiscalité locale soit accéléré. Par ailleurs, afin de permettre aux Collectivités Territoriales Décentralisées de jouer pleinement et efficacement leur rôle, il serait préférable que le transfert des compétences soit accompagné des ressources conséquentes, faciles d’accès par les différents exécutifs.

Parlant de nos ressources du sous-sol, je voudrais tout particulièrement saluer ce qui apparait aujourd’hui comme étant le Renouveau de l’exploitation minière au Cameroun. Qu’il s’agisse des mines industrielles, des mines artisanales ou des carrières, il s’observe dans ce secteur un dynamisme dont les retombées pourraient, à n’en point douter, permettre de booster à terme, le développement du Cameroun.

Son Excellence Monsieur PAUL BIYA, dans son message à la Nation le 31 décembre 2022, a annoncé le démarrage de trois projets sur les quatorze identifiés sur l’ensemble du territoire national. Ce démarrage est désormais effectif.

C’est dire que la volonté du Président de la République de faire passer le Cameroun de pays à potentialités minières à pays de production, devrait s’accomplir en 2024 avec tous les impacts économiques induits. La Représentation Nationale invite ainsi les différentes administrations concernées, à une collaboration optimale afin de maximiser les retombées de ce secteur. Tout comme vos élus exhortent certains actionnaires principaux des sociétés, à surmonter les divergences actuelles afin qu’ensemble, ils puissent parvenir à une saine exploitation de nos richesses.

Quant aux échanges, tout en restant attentive à la mise en œuvre de la politique d’ouverture du marché camerounais à l’international et aux évolutions de l’import-substitution, la Représentation Nationale fait de la lutte contre la vie chère une des priorités du moment. Je salue ainsi les efforts du Gouvernement à travers le département en charge du commerce, visant à contenir l’inflation, à sécuriser le panier de la ménagère et à rendre accessibles, autant que faire se peut, les denrées de premières nécessités et au juste prix sur le marché. A cet effet, la stratégie basée sur la concertation avec les opérateurs économiques, l’anticipation et le maillage du territoire national, est à féliciter. Puisse-t-elle connaitre de meilleurs lendemains en 2024.

Nous situant à quelques encablures des fêtes de fin d’année, la fête de Noël 2023, le Nouvel an 2024, pour cette double circonstance particulière, je dis ici : Zéro pénurie.

Il me plait de signaler quelques activités d’intersession. Notre chambre a accueilli le 30 octobre 2023, une délégation du Parti Communiste Chinois (PCC). Elle était conduite par Monsieur WANG Jun Wei, Directeur du Comité Académique et Editorial de l’Institut de Recherche sur l’histoire et la Littérature du PCC. Deux principales articulations à cette visite : la descente sur le chantier de construction du nouvel immeuble siège de l’Assemblée Nationale, don de la République Populaire de Chine à la République sœur du Cameroun, et l’audience accordée à la délégation, en mon nom, par l’Honorable DATOUO Theodore, Vice-Président de notre chambre et Président du Comité du Suivi du Projet de Construction du Nouvel Immeuble Siège.  La partie chinoise n’a pas manqué de dire sa satisfaction quant à l’état d’avancement des travaux. Elle a également réaffirmé sa détermination à livrer l’ouvrage dans les délais prescris à savoir, Juillet 2024.

Invité en France pour prendre part à la Convention du Haut Conseil de la Diaspora organisée à Paris le 24 Septembre 2023, votre humble serviteur s’est fait personnellement représenté par notre collègue Louis Henry Ngantcha, Président du Réseau des Parlementaires pour la Diaspora, la Décentralisation et la Coopération Transfrontalière. Dans la foulée, toujours au nom de votre humble serviteur, notre collègue a été reçu par Monsieur André FLAHAUT, Ministre d’Etat Belge. Au-delà de ces faits, l’invitation qui nous a été adressée, est en elle-même révélatrice de la sérénité qui s’installe, de plus en plus, entre les compatriotes de la Diaspora et les dirigeants nationaux.

Pour terminer, je voudrais, du haut de cette tribune, condamner avec fermeté les discours de haine et appeler de tous mes vœux l’esprit du vivre ensemble. Au lendemain de la commémoration de son accession à la Magistrature Suprême, je voudrais également souhaiter une bonne et solide santé au Chef de notre Nation. Avec déférence, je lui dis : bonne continuation pour la suite de votre magistère à la tête de l’Etat.

Enfin, je voudrais rappeler à tous que le Cameroun est un Etat de droit marqué par la séparation des pouvoirs : l’Exécutif, le Législatif et le Judiciaire. Ces derniers fonctionnent dans l’harmonie totale sous la Très Haute Direction du Président de la République, Chef de l’Etat, Chef des Institutions Nationales. Nul n’a le droit de perturber cet équilibre institutionnel. Chacun doit rester à sa place.

Sur ce, je déclare ouverts les travaux de la troisième session ordinaire de notre Chambre pour l’année législative 2023.

- Vive l’Assemblée Nationale ;

- Vive Son Excellence Monsieur PAUL BIYA, Président de la République, Chef de l’Etat ;

- Pour que vive le Cameroun notre cher et beau Pays.

 Je vous remercie.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique