Cameroun – Présidentielle 2025: Une banderole d’appel à la candidature de Franck Biya dressée à Yaoundé.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Jul-2022 - 20h42   16317                      
27
Banderole sur Franck Biya à Yaoundé Réseau Jeunes acquis à Franc
« Dieu, le destin et la patrie présentent Franck Emmanuel Biya à poursuivre l’œuvre de ses glorieux devanciers. Ensemble, relevons le défi d’un Cameroun plus prospère ».

 

« Dieu, le destin et la patrie présentent Franck Emmanuel Biya à poursuivre l’œuvre de ses glorieux devanciers. Ensemble, relevons le défi d’un Cameroun plus prospère ». Voilà la teneur de la grande banderole déployée le samedi 09 juillet 2022 devant la grande mosquée près de l'École de police de Yaoundé. C’est une initiative du Réseau national des Jeunes acquis à Franck Emmanuel Biya pour la paix et la stabilité du Cameroun. « Nous avons saisi l’occasion de la fête de la Tabaski pour sortir cette banderole. Il s’agit d’un appel à la candidature de Franck Biya, c’est l’homme de la situation de l’après Biya »  a expliqué Alhadji Aboubakar Garba, le président de ce réseau, interrogé ce dimanche 10 juillet par Cameroon-info.net

«Une banderole à Yaoundé lance "officieusement" la campagne pour les élections présidentielles de 2025. A lire la banderole, Franck Emmanuel Biya, fils du président Paul Biya encore au pouvoir est invité à "poursuivre l'œuvre de ses glorieux devanciers." On serait donc avec lui dans le POURSUIVISME de ses devanciers que son Paul Biya son père et Ahmadou Ahidjo l'illustre prédécesseur de l'autre dont le corps est toujours au Sénégal » a commenté sur la toile, Jean-Pierre Bekolo, le célèbre réalisateur camerounais et enseignant de cinéma aux Etats-Unis d’Amérique.

«La franckisation est en marge. On doit stopper cette folie. C'est bien pensé et toléré. Imaginez une telle banderole à la gloire de Kamto ou de Libii. Il vont l'enlever et brûler » a réagi l’internaute Fondjo Foyet.

« Je pense que l'on devrait mettre une banderole de Cabral Libih ou de Maurice Kamto sur la même rue afin de constater s'il y'a lieu le deux poids deux mesures» a renchéri Herv Guiff.

« Je suis soulagé, des gens vont mal dormir après cette image. Retenez un truc, chaque citoyen peut être Président. Donc à vos marques, prêt, lancez-vous aussi ou est le problème» a répliqué M Olangue un autre internaute.

«Jean Pierre Bekolo, les cas Faure EYADEMA, Ali BONGO et Mahamat DEBY devraient plutôt servir d'indicateurs au Cinéaste, et donc Archiviste que vous êtes, que dans le pré carré FrançAfricain et pour des règnes ininterrompus de plus de 30 ans : c'est l'Élysée qui règle la succession en imposant la CONTINUITÉ FAMILIALE. Ce principe est strictement GAULLIEN et suivant les imaginations et conceptions de Jacques FOCCART et plus particulièrement Pierre GUILLAUMAT, qui fût le Stratège Industriel françafricain du Général. Donc les successions par CONTINUITÉ FAMILIALE prévues pour Frank Emmanuel BIYA, au Cameroun, et même Denis Christel SASSOU NGUESSO, au Congo voisin, ne devraient pas vous surprendre ; à moins peut être que vous souhaitez quand-même être surpris par ce qui ne surprend aucun Archiviste de l'Histoire des 75 dernières années de l'Afrique.» a analysé Mike Patychou

Portrait Franck Biya (c) Réseau Jeunes acquis à Franc

Âgé de 51 ans et apolitique, Franck Biya, entrepreneur et homme d’affaires, n’a jusqu’ici rien dit de ce qu’il pense des différents mouvements des « franckistes » qui souhaitent le voir succéder à son père, Paul Biya âgé de 89 ans et président de la République du Cameroun depuis 40 ans. 

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique