Cameroun - Roger Milla: «L’actuel président de la FECAFOOT est en train de faire un très bon travail. Nous devons tous l’accompagner !»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 23-Sep-2022 - 12h15   5297                      
3
Roger Milla Archives
La légende vivante du football Africain s’insurge contre ceux qui s’en prennent aux décisions de Samuel Eto’o Fils et aux choix du sélectionneur Rigobert Song Bahanag.

Roger Milla dénonce les détracteurs de Samuel Eto’o Fils. Invité de Radio Sport  Info le 21 Septembre 2022, l’ancien goleador des Lions Indomptables du Cameroun a désapprouvé l’attitude de certains de ses compatriotes vis-à-vis du nouvel exécutif de la Fédération Camerounaise de Football, son leader et les actes du sélectionneur de l’équipe nationale A Rigobert Song Bahanag .  « Dans les autres pays qui vont à la Coupe du Monde, vous verrez qu’il y a aussi beaucoup d’anciens qu’on a rappelés. On les rappelle parce que la Coupe du Monde, c’est le « sense » comme on dit en anglais », a-t-il déclaré au sujet de la polémique née de la convocation  de deux anciens pour  deux matches préparatoires à la Coupe du Monde Qatar 2022. « On parle de Mandjeck, Nkoulou… Mais  ce sont des joueurs qui n’ont pas encore  arrêté complètement leurs carrières ! lls n’ont pas fait deux ou trois ans comme moi ! Ils sont toujours dans les clubs. Maintenant, il faut voir leurs prestations dans les clubs. En ce qui concerne Nkoulou, il état le meilleur  dans les clubs où il est passé. Pareil pour Mandjeck », justifie la légende vivante du football Africain.

Milla appelle à l’union sacrée autour de l’actuelle équipe dirigeante de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) et son leader Samuel Eto’o Fils. Il soutient qu’elle abat un travail de qualité et que pour cela, elle ne devrait pas être attaquée.  « Arrêtons toutes ces polémiques. Lorsque les choses se passent très bien ce sont tous ces gens-là   tous ceux qui criaient, demandaient que l’on change de président. On l’a fait. Le président actuel est en train de faire un très bon travail. Nous devons tous l’accompagner ! Pour ceux qui aiment vraiment ce pays, nous devons l’accompagner. Je ne suis pas du tout d’accord avec ce que je lis comme critiques, insultes à son endroit. C’est une manière de l’amener à se décourager. Nous devons être tous derrière notre équipe qui  va en compétition. Que chacun apporte sa solution, pas des critiques. C’est à l’entraîneur de critiquer ses joueurs sur le terrain », réagit-il.

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique