Cameroun – Schisme à l’EEC : Le General d’armée Ngambou Esaïe en colère contre le ministre Paul Atanga Nji.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 03-Jul-2023 - 13h56   20391                      
9
General d’armée Ngambou Esaïe Mindef
Le ministre de l’administration territoriale a utilisé un ton jugé irrespectueux par l’officier de l’armée, pour déclarer illégal le schisme de l’Eglise évangélique du Cameroun (EEC).

 

 

Autorisée au Cameroun depuis 1974, l’EEC est en proie à une guerre de leadership depuis six ans. Les parties qui se disputent le contrôle de cette église se sont retrouvées le 30 décembre 2021 à Bangangte dans la Région de l’Ouest, pour fumer le calumet de la paix. Moins de deux ans après cette rencontre, un acte posé par le pasteur Euloge Yiagnigni Mfopou, révèle que certains fidèles n’ont pas emprunté la voix de la réconciliation. En effet, ce dernier a adressé le 28 mars 2023 au ministre de l’administration territoriale, une demande de reconnaissance juridique de l’association religieuse dénommée « Eglise évangélique du Cameroun décentralisée ».

En réponse le 08 juin 2023, le ministre Paul Atangana Nji, a jugé ce schisme illégal en expliquant que les autorisations d’associations religieuses relèvent de la compétence exclusive du président de la République.

Ensuite, dans un communiqué publié la même date, le Super chef de terre informe l’opinion publique qu’un groupe d’individus sans foi ni loi sillonnent depuis quelques temps les villes et campagnes, se prévalant d’un mandat de réforme de l’EEC, sous la dénomination Eglise évangélique du Cameroun décentralisée (EEC-D)…

Le ton de ce communiqué a fait sortir de ses gonds, le général d’armée Esaïe Ngambou, membre de l’EEC-D.

«J’ai suivi avec beaucoup d’intérêt, la correspondance du ministre de l’administration territoriale. Vous voudriez bien lui dire que dans un problème où un général de division a mis son nom, il ne saurait me traiter d’individu sans foi ni loi. Nous ne voulons pas la guerre dans ce pays. Donc, je souhaiterais qu’avec le tact que je vous connais (s’adressant à son pasteur), vous puissiez attirer son attention sur les envolées lyriques qu’il utilise à l’endroit des citoyens ordinaires. On ne m’a jamais traité de cette manière. Il ne faut pas exagérer » a réagi l’officier supérieur de 75 ans, au cours d’un culte.

--

Ci-dessous, vidéo propos Général de division Esaïe Ngambou

Le General Esai Ngambou en colère contre le ministre Atanga Nji (c) A.A

--

Communiqué Minat

communiqué du Minat (c) MINAT
Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique