Au Cameroun, Paul Biya peut compter sur le soutien des chefs traditionnels de la région de l’Est pour sa réélection lors de la présidentielle d’octobre 2018

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Jun-2018 - 17h49   3055                      
5
Mobilisation massive des chefs traditionnels de l'Est à la place des fêtes de Bertoua Cameroon Tribune
Ces derniers ont réaffirmé leur soutien dimanche à Bertoua, capitale régionale de l’Est, à travers un meeting. Les chefs traditionnels profitant de l’occasion pour remettre leur motion de soutien au chef de l’Etat au gouverneur de l’Est, Grégoire Mvongo, pour transmission à qui de droit.

C’était en présence de certaines élites de la région. Notamment, Joseph LE, ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, et Armand Djodom, secrétaire d'Etat au ministère des Travaux publics, en charge des routes. Selon Cameroon Tribune qui fait échos de cette cérémonie dans son édition du lundi 11 Juin 2018, pour ces chefs traditionnels, le meilleur choix pour l’élection présidentielle à venir, l’unique d’ailleurs, réside en la personne du chef de l’Etat, Paul Biya.

«C’est un retour d’ascenseur, au moment où notre pays va aborder une page importante de son histoire, avec l’avènement des échéances électorales.  Il nous a semblé opportun de donner notre point de vue sur la marche du pays, sur ce que nous souhaitons que notre pays soit demain. Notre souhait, c’est que celui qui nous a conduits jusqu’à présent dans la paix, la tolérance et grâce à qui nous avons acquis les nombreuses victoires que tout le monde connaît, continue à nous guider. D’où cet appel à candidature», a déclaré S. M Balla, chef supérieur du 1er degré des Maka Mbouamsz et coordonnateur des chefs traditionnels de la région.

Pour sa part, Joseph LE a indiqué que «cette réunion constitue un bel exemple de communion et de vivre-ensemble. Nous devons mobiliser les énergies et les moyens pour que dans la région de l’Est, cette grande échéance électorale (la présidentielle) connaisse un succès éclatant».

Candidat naturelle du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, parti au pouvoir), Paul Biya n’a pas encore officiellement annoncé sa candidature pour la présidentielle d’octobre 2018, contrairement à ses nombreux challengeurs. Selon les caciques du RDPC, la question sur sa candidature ne se pose pas, suivant les textes de ce parti fondé en 1985.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique