Cameroun - Aquaculture: L’Association pour le développement du Mayo Danay offre plus de 100 000 alevins et du matériel de pêche aux populations de Doreissou dans la région de l’Extrême-Nord

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Sep-2020 - 14h54   545                      
0
Pêcheurs du Mayo Danay archives
La cérémonie de distribution a eu lieu le 9 septembre 2020, en présence du ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique, Mounouna Foutsou, et du Préfet du Mayo Danay, Maliki Oumara.

Le 9 septembre 2020, les populations de Doreissou, dans l’arrondissement de Kaï-Kaï (Extrême-Nord) ont bénéficié des dons de l’Association pour le Développement du Mayo Danay (ADEMADA). Elles ont reçu «plus de 100 000 alevins et plusieurs matériels de pêche tels que les brouettes, sacs vides, pelles, pioches, bottes, gangs etc.», rapporte le quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque ce 14 septembre 2020. Le ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique, Mounouna Foutsou, parrain de cette association, et le Préfet du Mayo Danay, Maliki Oumara, ont assisté à cette cérémonie.

Interrogé par le reporter, le président de l’ADEMADA, Mahamat Boukar Alifa, explique que: «le choix de la localité de Doreissou pour cette cérémonie n’est pas un fait du hasard. Elle est l’épicentre des inondations tous les ans. Et, plus encore, la pêche est l’activité principale des populations. Donc, il faut savoir transformer ses malheurs en bonheurs en domptant la nature».

«Pour être efficace, les jeunes bénéficiaires des dons ont d’abord suivi une formation en gestion des mares à l’Institut Walya, basé à Yagoua. Donc ils ont les compétences nécessaires pour mener à bien un projet d’aquaculture», poursuit le président de cette association dans les colonnes du journal.

D’après Mounouna Foutsou, «le développement local ne commence pas par de grands projets, c’est à travers des actions comme celles-ci que les communautés locales peuvent ensemble se développer et transformer leur environnement et en tant qu’élite, nous serons toujours prêts à soutenir de telles initiatives», lit-on.

Contents, les bénéficiaires déclarent que, «bientôt, les populations du Mayo-Danay et même celles de tout le Cameroun consommeront du bon poisson sorti de nos mares», peut-on lire.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique