Cameroun - Denrées alimentaires: 36 000 emplois projetés dans la création d’une usine de conservation de l’oignon dans la région de l’Extrême-Nord

Par Raksha B. YETNA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Mar-2023 - 15h10   6632                      
3
Des filets d'oignons Archives
La production de l’oignon, malgré sa forte croissance n’est pas la mieux conservée par les agriculteurs du village de Makilingaï dans l’arrondissement de Tokomberé au Nord Cameroun. À cet effet, grâce à la collaboration camerouno-Turc, une unité de conservation post-récolte de l’oignon y sera créée. Cette dernière permettra aux agriculteurs de sauver leurs récoltes, et de garantir la présence récurrente de l’oignon dans les marchés du pays.

Un rêve qui deviendra bientôt réalité pour les agriculteurs de Tokombéré dans la région de l'Extrême-Nord ! Youssoupha Tamba, un opérateur économique envisage d'implanter, avec ses partenaires turcs, une unité de conservation post-récolte de l’oignon dans cette commune située dans le département du Mayo-Sava. Elle permettra aux agriculteurs de garder l’intégralité de leurs récoltes.

Jusqu'ici, les plaintes étaient multiples quand à l’acquisition des semences, à la production, et à la conservation; ce qui induisait des pertes criarde après les récoltes.

Des experts du ministère de l'Economie avaient ainsi réalisé une étude de faisabilité dans cette filière entre 2019 et 2021, et des études de marché de 2021 à 2022. Il en ressort que les pertes post-récoltes s'évaluent entre 50 et 70% chaque année. Il en découle alors que la création de cette unité de conservation est une action idoine pour tous.

Pour le porteur du projet, la collaboration camerouno-turc sera bénéfique pour les agriculteurs, mais aussi pour les populations, notamment en termes d'emplois pour les jeunes.  Le projet devrait générer 36 000 emplois fixes, la possibilité future de dériver l’oignon en poudre et en jus, des productions effectives.  Conclusion, un pic économique de près de 500 milliards de FCFA.

Ceci est la matérialisation du processus de l’import substitution pour rééquilibrer le déficit de la balance commerciale.

 

 

Auteur:
Raksha B. YETNA
 @
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique