Cameroun - Assemblée Nationale: Vers une suppression réciproque de l’obligation de visa pour les détenteurs de passeports diplomatiques et de service entre le Cameroun et la Suisse

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Jun-2021 - 11h56   10127                      
3
Cavaye Yeguie Djibril Assemblée nationale
Un projet de loi y relatif a été déposé sur la table des députés le 10 juin 2021.

Deux jours après la séance plénière consacrée à l’ouverture de la session parlementaire du mois de juin 2021, quatre projets de loi ont été déposés sur la table des députés ce 10 juin 2021.

Parmi ces projets, celui autorisant le président de la République à ratifier l’Accord de coopération entre le gouvernement de la République du Cameroun et le Conseil fédéral Suisse, relatif à la suppression réciproque de l’obligation de visa pour les détenteurs de passeports diplomatiques et de service, signé le 26 septembre 2014 à Yaoundé.

Les deux pays qui entretiennent des liens d’amitié et de solidarité depuis de nombreuses années ont décidé «de conclure cet Accord aux fins de permettre à leurs ressortissants, détenteurs de passeports diplomatiques ou de service, d’entrer et de sortir sur le territoire de l’un ou l’autre Etat sans difficultés majeures. Cette exemption de visa s’étend également aux membres des familles des détenteurs de ces types de passeport», renseigne le journal Le Messager dans son édition de ce vendredi 11 juin 2021.

Le second projet de loi autorise le président de la République à ratifier l’Accord d’étape vers un accord de partenariat économique bilatéral entre la République du Cameroun et le Royaume Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord. Pour rappel, après la sortie du Royaume-Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord de l’Union européenne (Brexit), le Cameroun a engagé des négociations avec ce pays, dans la perspective de la signature d’un nouvel Accord de partenariat économique (APE). Ces négociations ont abouti à la signature, le 9 mars 2021, du présent Accord d’étape qui vise à booster, développer et intensifier les relations commerciales et économiques entre les deux pays.

L’un des deux derniers textes régit l’accès aux ressources génétiques, à leurs dérivés, aux connaissances traditionnelles associées et le partage juste et équitable des avantages issus de leur utilisation. Le dernier projet de loi porte ratification de l’ordonnance N°2020/002 du 26 mai 2021, modifiant et complétant certaines dispositions de la loi N°2020/018 du 17 décembre 2020 portant loi de Finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2021. «Cette ordonnance vise principalement le relèvement du plafond des emprunts non concessibles au Budget de l’Etat de 300 milliards de Fcfa à 750 milliards de Fcfa. Elle permet également au gouvernement de recourir à des émissions sur le marché international pour un montant de 450 milliards de Fcfa, en vue de l’achat partiel ou total de l’Eurobond en cours», précise le journal.

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique