Cameroun - Cavaye Yeguié s’adressant aux jeunes de l’Extrême-Nord: «Je sais qu’il y a beaucoup de jeunes qui veulent partir du RDPC. Mais, attendez que la situation du pays soit un peu plus calme»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Nov-2019 - 14h41   8166                      
7
Cavaye Y. Djibril, President de l'Assemblee Nationale Archives
Le président de l’Assemblée Nationale s’exprimait ainsi au cours d’un meeting, tenu le 4 novembre 2019 à Maroua.

Le président de l’Assemblée Nationale, Cavaye Yeguié Djibril, a présidé le lundi 4 novembre 2019 à Maroua, le meeting de lancement de la campagne du RDPC pour les prochaines élections locales prévues en 2020.

En convoquant cette rencontre qui se tenait la veille du 37è anniversaire de l’accession au pouvoir de Paul Biya, le patron du RDPC à l’Extrême-Nord était loin de s’imaginer qu’elle se transformerait en une réunion de récriminations contre la politique de Yaoundé dans cette région appelée ‘‘fille aînée du Renouveau’’.

Des élus du parti au pouvoir en ont profité pour exiger de meilleures conditions de vie pour leurs populations.

S’adressant à M. Cavaye Yeguié, le député RDPC Hamadou Sali a déclaré: «Monsieur le président, on dit que 6% seulement des élèves à l’Extrême-Nord sont scolarisés. Pourtant depuis 20 ans, nous avons le ministère de l’Education de Base, de Mme Haman à Mme Youssouf».

Reconnaissant l’échec de la politique du renouveau, son camarade Adji Abdoulaye, a plaidé en faveur d’une campagne de vérité dans le cadre des prochaines consultations électorales.

«Nous devons faire la politique de la vérité et non la politique du mensonge, parce que nos populations sont averties. Nos populations savent ce qui se passe, donc il vaut mieux faire une campagne de vérité», a-t-il souhaité.

«Monsieur le président, a poursuivi Abdoulaye Adji, trois départements de l’Extrême-Nord ont été détruits; la région de l’Extrême-Nord est la région de la pauvreté, région du choléra, région du paludisme, des inondations, de la famine etc.», a-t-il énuméré.

Devant ce chapelet de récriminations, le président de l’Assemblée Nationale qui dit avoir connaissance du mal, a sollicité la patience des jeunes.  

«Je sais qu’il y a beaucoup de jeunes qui veulent partir du RDPC. Mais, mes chers enfants, attendez que la situation du pays soit un peu plus calme», a lancé le très honorable Cavaye Yeguié.

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique