Cameroun - Clash: Valsero s’en prend à l’animateur Tchop Tchop après que ce dernier a vertement tancé l’Organisation Mondiale de la Santé pour avoir offert des véhicules 4×4 au Cameroun

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-May-2020 - 13h00   7121                      
10
Général Valséro Capture d'écran
Pour le rappeur camerounais, l’animateur aurait mieux fait de s’en prendre aux autorités camerounaises qui ont accepté ce don sans rechigner.

Le 28 avril 2020, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a offert 14 véhicules au gouvernement camerounais. Une donation qui selon des informations relayées par Cameroon-info.net, s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement du ministère de la Santé engagé dans la bataille contre le Covid-19 et dans la stratégie de décentralisation de la gestion de la maladie.

«Le Centre avait besoin de ces véhicules. Nous avons des départements éloignés et enclavés comme Ngambe Tikar, Comme Yoko et autres. Ce qui fait que le besoin était énorme pour nous. Nous voulons dire merci à l’OMS», avait déclaré Nasseri Paul Bea, le gouverneur de la région du Centre lors de la cérémonie officielle de remise des clés.

L’enthousiasme de l’ancien préfet du Wouri n’est pas du tout partagé par Tchop Tchop, animateur et homme de média. Le présentateur de l’émission «Jambo», diffusée sur les antennes de la chaine de télévision privée Canal 2 International, estime qu’il aurait été plus judicieux pour l’OMS d’offrir des ambulances, des masques de protection, des respirateurs et des tests aux autorités camerounaises afin que ces dernières les redistribuent aux populations et aux formations sanitaires, qui en ont grandement  besoin.

«Quand il a fallu faire des dons au Cameroun, tout ce que l’OMS a trouvé à nous donner, ce sont des Prado climatisés (Voitures de la marque Toyota). Pourtant ils savent où on vend les ambulances, les respirateurs et les tests. Ce sont des choses qui nous manquent, pas les Prado climatisés. On sait bien pourquoi ils offrent ces voitures. Ce don est une arme d’influence, pour qu’au moment du test des vaccins, que nos autorités soient souples, fassent la réciprocité, et imposent leur vaccin. On est pas dupes», a-t-il vitupéré.

Mais pour le rappeur Valsero, les récriminations de l’ancien humoriste contre l’OMS illustrent tout simplement sa couardise. Car pour ce pourfendeur du régime de Paul Biya, Antoine Landry Lemogo de son vrai nom, aurait mieux fait de s’attaquer aux autorités camerounaise qui ont accepté le don de l’organisation Mondiale de la Santé, sans rechigner.

Ci-dessous une petite capsule compilée par Cameroon-Info.net

 

Tchop Tchop et Valsero (c) Dimitri Amba

 

 

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique