Cameroun - Coopération: Le Cameroun et la France renouvellent leurs conventions militaires

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-Sep-2021 - 11h20   9943                      
48
Photo de fin de cérémonie MINDEF
Elles ont été renouvelées le 23 septembre 2021 à Yaoundé par le ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo, et l’ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou.

Le Cameroun et la France ont décidé de renforcer leur coopération militaire le 23 septembre 2021 à Yaoundé. En effet, par le biais du ministre camerounais de la Défense, Joseph Beti Assomo et l’ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou, les deux pays ont renforcé leur coopération militaire en renouvellant deux conventions militaires.

La première convention porte sur le fonctionnement de l’Ecole supérieure internationale de guerre (ESIG) de Yaoundé. La 17ème promotion de cette école a effectué sa rentrée il y a peu, avec 61 officiers issus de 20 pays, dont un français. D’après le diplomate français qui s’est exprimé dans les colonnes du quotidien Cameroon Tribune en kiosque ce 24 septembre 2021, «il est question de leur faire acquérir une méthode de planification interarmées de niveau opératif et leur donner des clés de compréhension de l’environnement politique et sécuritaire régional».

La deuxième convention quant à elle porte sur l’appui de l’action de l’Etat en mer. Dans ce cadre, «un officier de Marine français sera déployé auprès du chef d’état-major de la Marine nationale camerounaise, avec pour objectif d’appuyer la conception des cadres législatif et réglementaire de l’action menée en mer. Il soutiendra également la formation et l’entrainement, à travers l’élaboration d’un corpus documentaire et le renforcement des capacités des centres de formation et d’entrainement de la Marine», peut-on lire.

«Le partenaire français, à travers des exercices d’entrainement conjoints dans le Golfe de Guinée, contribue à la remise à niveau de nos équipages et au renforcement de l’interopérabilité entre les deux marines et d’autres marines de la sous-région. La France apporte, en outre, un renforcement des capacités de nos personnels dans le domaine du droit maritime dans les écoles nationales à vocation régionale», a expliqué Joseph Beti Assomo au reporter du journal.

Le MINDEF a rappelé que les deux conventions signées le 23 septembre 2021 viennent remplacer les deux précédentes, arrivées à échéance. «Les deux parties ont librement décidé de procéder à leur renouvellement et à leur mise à jour», a-t-il affirmé.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique