Cameroun - Crise anglophone: George Ewane (porte-parole du Grand dialogue national): « Si la langue seule peut nous séparer cela veut dire qu’il y a un problème. (…) il n’y a pas de culture anglo-saxonne ! (...) Ce ne que sont des mots ! »

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Nov-2019 - 23h26   6936                      
23
George Ewane, porte-parole du Grand dialogue national CRTV Web
L’ancien chef de service politique à la télévision nationale invite le public à attendre patiemment pour connaître les résolutions du forum tenue il y a presque deux mois à Yaoundé.

Le porte-parole du Grand dialogue national a évoqué le traitement réservé aux résolutions de ce forum le 17 novembre 2019. George Ewane s’est exprimé sur la télévision Canal2 international. L’invité de l’émission L’Arène a expliqué que le président s’est déjà penché sur le dossier. « Les recommandations du grand dialogue national ont été acheminées au bureau du président de la République. Il prend le temps qu’il faut pour régler ce problème. Ce qu’il faut régler rapidement est en train d’être fait ». Il a poursuivi en invitant le public à attendre le temps qu’il faudra pour connaître le sort qui sera réservé au propositions des différentes commissions ayant planché sur les problèmes du Cameroun au Palais des fin septembre début octobre 2019.    

Au sujet des origines de la crise en cours dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, il a soutenu que les langues ne pouvaient pas justifier la colère de ceux qui ont pris les armes.  « Si la langue seule peut nous séparer cela veut dire qu’il y a un problème. Les gens parlent de culture anglo-saxonne, je le dis ici et je prends ça sur moi il n’y  a pas de culture anglo-saxonne même pas en Grande-Bretagne. Ce ne que sont des mots ! La culture anglo-saxonne est une culture héritée de l’Allemagne. Les « conservative British » qui croyaient naïvement que nous devrions conserver ce que nous avons hérité de la Grande-Bretagne. Tout cela n’existe plus. Si cela n’existe pas en Grande-Bretagne pourquoi cela doit exister au Cameroun ? Il y a un problème ! La langue ne doit pas être un motif de séparation ». 

Au sujet de la crise anglophone George Ewane a dit ne pas être surpris par la crise anglophone mais par l’ampleur qu’elle a prise. Pour lui « le plus important est comment unir nos forces pour faire revenir la paix », pas partager le pouvoir. L’ancien chef du servie politique à la télévision nationale a aussi parlé de ce qu’il endure depuis que le Nord-Ouest et le Sud-Ouest se sont embrasés. Il a rapporté que sa maison construite dans son village a été incendiée, que sa production de cacao est en chute libre. Que les parpaings qu’il avait fait fabriquer ont été utilisés par les groupes armés sécessionnistes pour barrer la voie aux forces régulières camerounaises.

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique