Cameroun - Crise anglophone - Issa Tchiroma Bakary: «le gouvernement est en train de prendre toutes les mesures pour que cette guerre s’arrête»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 15-Mar-2019 - 13h37   1688                      
5
Issa Tchiroma Bakary Archives
Le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle s’exprimait au cours de la cérémonie d’ouverture du Salon international des métiers et de l’emploi, le 13 mars 2019 à Douala.

Les conséquences économiques de la guerre dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest préoccupent au plus haut point les opérateurs économiques exerçant au Cameroun. Le sujet a été abordé par Issa Tchiroma Bakary, invité du Salon international des métiers et de l'emploi (SIME) ouvert le 12 mars 2019 à Douala. Le ministre de l'emploi et de la formation professionnelle a tenu à rassurer les patrons en vantant les capacités du pays sur le plan 'économique. Il a présenté un pays fort en dépit de l'adversité."Il faut être le Cameroun pour avoir au moins trois fronts de guerre : le front de Boko Haram, le front de l’Est, celui du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et maintenir notre économie non seulement stable, mais continuer à progresser qui je crois cette année est à 4%. Pendant que tous les autres pays de la sous-région qui ne connaissent pas les déstabilisations et les difficultés que nous connaissons tirent la langue. Si aujourd’hui le Franc CFA de l’Afrique centrale n’est pas dévalué c’est grâce au Cameroun. Parce que la Cameroun est la locomotive de la sous-région en ce moment".  

A la consoeur qui lui rappelait les dommages évoqués par le Groupement interoatrinal du Cameroun, l'ancien ministre de la communication a répondu: " Vous dites que le GICAM parle de la perte de 6000 emplois au Nord-Ouest et au Sud-Ouest. Nous le déplorons mais le Cameroun est victime d’une  conspiration ourdie à l’extérieur ! Tous les protagonistes, tous les dirigeants, ceux qui inspirent cette chose-là sont basés  à l’extérieur. Parce que tous ils ont vendu la richesse de notre nation. Ils reçoivent de l’argent de leurs maîtres à penser, parce qu’ils ont déjà vendu une partie du pétrole qui ne leur appartient pas, qui ne leur appartiendra jamais, aux étrangers qui sont leurs maîtres à penser. Qu’est-ce que le gouvernement fait ? C’est d’abord la cohésion nationale. Aucune force extérieure n’a jamais réussi à   vaincre une nation soudée, solidaire, déterminée et aux commandes de son existence. C’est le cas du Cameroun. Nous avons perdu incontestablement 6000 emplois, nous le regrettons, le gouvernement le regrette,  mais est en train de prendre toutes les mesures, mais alors toutes les mesures pour que cette guerre s’arrête".

Issa Tchiroma promet une fin des hostilités dans les plus courts délais. Il annonce la multiplication des emplois."Le principal soutien du gouvernement aujourd’hui, ce n’est pas seulement l’armée dont la mission est de maintenir l’intégrité territoriale mais ce sont els populations du Nord-Ouest et du Sud-Ouest qui en ont ras-le-bol. Ne vous en faites pas, dans très bientôt cette guerre connaîtra la fin et les emplois perdus là-bas non seulement reviendront mais seront multipliés par un chiffre supérieur à 2".         

Le Salon international des  métiers et de l'emploi (SIME) se tient jusqu'au 15 mars 2019. Il a pour objectif la vulgarisation des métiers du secteur portuaire au Cameroun à travers la mise en place d'une vérotable plateforme d'échange entre les différents acteurs de c secteur et les publics. Il cible les entreprises  du secteur portuaire, les agences intérimaires du secteur portuaire, les syndicats et Ongs, les centres de formation professionnelle, les élèves et étudiants, les personnes à la recherche d'une  formation adéquate. Entre autres résultats attendus, il est question d'établir une plateforme d'échange entre les différents acteurs du secteur portuaire et plaider en faveur de la création d'une grande école des métiers portuaires.

Le programme de la première édition du SIME  comprend des expositions, focus métiers, rencontres B to B, Foire de l'Emploi (orientation et recrutement), immersion  dans les métiers. Le thème de cette année est : "emplois portuaires, une marée d'opportunités ".

 

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique