Cameroun - Crise anglophone - Sam Séverin Ango (journaliste): «L’action posée par les députés SDF a quand même pu servir d’électrochoc»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 05-Dec-2017 - 21h29   3650                      
0
Sam Severin Ango Kare Djiaha
Notre confrère qualifie de «simpliste» l’attitude du président de l’Assemblée nationale qui tentait de contrer les députés SDF en soutenant que le Cameroun va bien.

Sam Séverin Ango approuve l’ « opération blocus » du SDF qui a perturbé deux séances importantes de l’actuelle session parlementaire. Le journaliste devenu depuis quelques semaines membre de la cellule de communication du candidat Akéré Muna l’a dit au cours de l’émission de débat dominical 7 hebdo (STV) du 3  décembre 2017. Même s’il s’interroge sur l’insistance que manifestent  les députés SDF, même s’il se demande  pourquoi  ce parti n’a pas réagi lors de la catastrophe d’Eséka et la mort de l’évêque d’Obala, Sam Séverin Ango comprend et soutient la démarche du parti de Ni John Fru Ndi au Parlement. « On peut dans un certain cas applaudir ce qu’ils ont fait en désespoir de cause ne serait-ce que pour se faire entendre. Malheureusement là aussi il faut déplorer l’attitude quelque peu désinvolte qui est celle du président de l’Assemblée nationale à l’occasion ».

L’ancien présentateur vedette de la matinale d’Equinoxe  radio fustige la réaction du président de l’Assemblée nationale  en ces termes : « Pour Cavaye Yéguié Djibril le Cameroun va très bien, c’est plutôt le SDF qui va mal.  Je crois que c’est une façon assez simpliste, assez irresponsable de prendre la chose. Le monde entier nous regarde aujourd’hui, et il me semble que l’action posée par ces députés même si  elle na pas pu prospérer a quand même servi d’électrochoc ne serait-ce que pour l’avenir », constate-t-il.  

Il n’en faut pas plus pour amener Sam Séverin Ango à penser que le Cameroun est dans une pseudo séparation des pouvoirs. Il qualifie l’Assemblée nationale de chambre d’enregistrement des volontés gouvernementales. Et, comme leçon à tirer, il propose d’aller vers une nouvelle république avec un parlement qui soit effectivement représentatif, qui joue son rôle. Car pour lui  on n‘ y est pas encore et  tout ce qui se passe n’est  que du folklore.  

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique