Cameroun – Crise anglophone/Célestin Djamen: «La seule solution qui vaille aujourd’hui, c’est la solution militaire»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Oct-2021 - 12h57   14224                      
65
Célestin Djamen, militant du MRC archives
Le président-fondateur du parti politique APAR (Alliance Patriotique et Républicaine du Cameroun) soutient que les autorités camerounaises doivent instaurer un dialogue permanent mais pas négocier avec ceux qu’il appelle des « barbares », des « sanguinaires ».

Sur ABK Radio ce matin, Célestin Djamen était très remonté contre les groupes armés sécessionnistes du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et ceux qu’il considère comme leurs soutiens. Il a ainsi accusé sans le nommer, « un média de Douala » de chanter leurs louanges matin et soir. Le président national du parti politique APAR (Alliance Patriotique et Républicaine du Cameroun) a soutenu qu’il faut défendre l’héritage qu’est la Cameroun. Pour lui,  ceux qui ont la mission de préserver ce territoire « ce sont bien nos soldats ».

Répondant à la question qui consistait à savoir s’il doit y avoir un autre dialogue avec tous les belligérants, il a répondu ceci : «  la seule solution qui vaille aujourd’hui, c’est la solution militaire. Les militaires ne sont pas des va-t-en-guerre. Ils sont partis en nombre dans le NOSO parce qu’on tuait des Camerounais. On ne peut pas demander aux militaires de quitter la zone alors qu’on y tue des Camerounais. Finalement, l’armée servirait à quoi s’il faut assister en spectateur à une tuerie généralisée des Camerounais  dans la partie qu’est le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du Cameroun ?  A quoi servirait l’armée ? »    

Pour  l’ancien cadre du MRC, la nation, l’Etat a le devoir de dialoguer, d’écouter ses enfants. Il considère cependant qu’il ne faut pas confondre  dialogue et négociation. « On ne négocie pas avec des terroristes. On ne négocie pas avec des barbares. Ce sont des sanguinaires. Quand un être humain est capable de tuer des enfants, de pénétrer dans une école  primaire et assassiner des enfants, tuer une femme enceinte, égorger des femmes et d’en poster des vidéos, ce n’est plus un être humain ! Vous voulez négocier avec qui finalement ? Avec des meurtriers ? Avec des assassins ? Je dis non ! La solution c’est de mettre l’ordre et l’ordre doit régner dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du Cameroun ! Qui veut la paix prépare la guerre », clame l’homme politique.  

Il pense que  les populations doivent être impliquées dans les opérations de l’armée en constituant par exemple des comités de vigilance comme dans la région de l’Extrême-Nord. Revenant sur les récents voyages du premier ministre Joseph Dion Ngute en zone anglophone, il trouve qu’ils sont positifs parce que le chef du gouvernement  est allé porter un message de paix. Il pense aussi  qu’il faudra beaucoup d’éditions du grand dialogue, qu’ « il en faudra encore beaucoup »  et que « le dialogue doit être permanent ».  

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique