Cameroun – Discours fin de session a l'Assemblée Nationale: Cavaye Yeguie Djibril préconise le porte à porte dans la campagne de vaccination contre le Coronavirus.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Jul-2021 - 12h10   2434                      
0
Cavaye Yeguie pendant son discours de clôture PAN
La dernière séance plénière de la session de juin à l’Assemblée nationale, s’est tenue ce mercredi 7 juillet 2021 au palais des Congrès de Yaoundé.

A cette occasion, le Président de la chambre basse du Parlement, Cavaye Yeguie Djibril, a solennellement remis à certains députés au nom du chef de l’Etat Paul Biya, les décorations honorifiques au titre du 20 mai 2021.

Avant cet exercice, Cavaye Yeguie Djibril est monté au perchoir pour son traditionnel discours de clôture. Il a évoqué le bilan de cette session de juin, marquée par l’adoption de plusieurs projets de loi et une série de séances plénières spéciales avec les membres du gouvernement.

La troisième personnalité de la République a indiqué par la suite que notre pays fait face à deux défis, à savoir la lutte contre la pandémie du coronavirus et la réussite de l’organisation de la CAN 2022 qui se jouera au Cameroun dans six mois.

Au sujet de la lutte contra la redoutable pandémie du Covid19, Cavaye Yegue recommande au gouvernement «des actions de proximité voire, du porte à porte » afin de convaincre des compatriotes qui hésitent et demeurent réfractaires à la vaccination, de se faire vacciner. « Je voudrais ainsi rappeler que, pour le cas d’espèce, se faire vacciner présente au moins quatre mérites : se protéger soi-moi-même ; protéger votre entourage ; limiter la propagation du virus ; enfin, mettre le Cameroun notre cher et beau pays à l’abri d’une nouvelle vague de la pandémie. Quatre raisons pour ne plus hésiter. J’en appelle donc à la conscience, au patriotisme et au sens de responsabilité de chacun » a souligné l’homme de 81 ans.

 

Ci-dessous, l’intégralité de son discours de clôture.

 

- Monsieur le Président du Sénat ;

- Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;

- Monsieur le Président du Conseil Constitutionnel ;

- Monsieur le Premier Président de la Cour Suprême ;

- Monsieur le Procureur Général près ladite Cour ;

- Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;

- Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et les Représentants des Organisations Internationales ;

- Honorables Députés et Chers Collègues ;

- Distingués membres de la Société Civile;

- Chers invités ;

- Excellences, Mesdames et Messieurs ;

 

Voici que s’achèvent les travaux de la deuxième session ordinaire de notre Chambre pour l’année législative 2021. Comme à l’accoutumée, et pendant trente jours, les élus se sont mis au travail, se déployant dans des activités aussi multiples que variées.

 

Sept projets de loi ont été ainsi examinés et adoptés. En outre, l’hémicycle a accueilli une série de séances plénières spéciales portant sur des thématiques spécifiques et relatives à des questions d’intérêt national. Du reste, j’exhorte les députés à intégrer désormais dans leur compte rendu parlementaire, les informations reçues et les recommandations issues de ces séances plénières spéciales.

 

Dans ce bilan, il faut signaler et en bonne place, le Débat d’Orientation Budgétaire qui a réuni les Députés et les Responsables du Ministère des Finances. En vigueur depuis 2019, cet exercice permet désormais à vos élus de faire des propositions dans le cadre de l’élaboration du Budget de l’Etat.

 

Enfin, les réseaux des parlementaires ont eux aussi donné de la voix à travers de nombreuses initiatives. Dans ce registre, il me plait d’annoncer que cet hémicycle abritera juste après la présente séance plénière de clôture, un forum de restitution des résultats, d’une mission que j’ai dépêchée sur le terrain, sous l’égide du Réseau des Parlementaires chargé des Technologies de l’Information et de la Communication (REPATIC), à l’effet de s’enquérir des raisons de la mauvaise qualité de service et des coûts élevés des communications tels qu’observés au niveau des entreprises de téléphonie mobile.

 

-Excellences,

- Mesdames et Messieurs.

 

Au moment où s’achèvent nos travaux, le Cameroun fait face à deux défis majeurs à savoir : éradiquer la pandémie du COVID-19 dans notre pays et réussir absolument l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations, la CAN TOTAL ENERGIES 2021.

S’agissant du premier défi, si la riposte gouvernementale a fait preuve jusque-là de quelque efficacité, la campagne de vaccination quant à elle tarde à décoller.

Sous la Très Haute impulsion du Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Paul BIYA, le Cameroun s’est doté de milliers de doses de vaccins. Depuis le 12 avril 2021, date de lancement du plan national de vaccination contre le COVID-19 et malgré la multiplication des points de vaccination à travers le pays, des compatriotes hésitent et demeurent réfractaires à l’opération. Pire, ils se laissent séduire par la propagande anti-vaccin que diffusent à profusion les réseaux sociaux. Encore ces réseaux sociaux !!!!

 

Je voudrais ainsi rappeler que, pour le cas d’espèce, se faire vacciner présente au moins quatre mérites : se protéger soi-moi-même ; protéger votre entourage ; limiter la propagation du virus ; enfin, mettre le Cameroun notre cher et beau pays à l’abri d’une nouvelle vague de la pandémie. Quatre raisons pour ne plus hésiter. J’en appelle donc à la conscience, au patriotisme et au sens de responsabilité de chacun.

 

Pour coller à l’actualité, je salue la campagne ciblant les 18 ans qui a démarré ce jour. A la communication des réseaux sociaux, que le Gouvernement oppose une communication plus forte, plus dense et plus efficace. Pourquoi ne pas envisager des actions de proximité voire, du porte à porte. En attendant, continuons de respecter les mesures barrières. Port du masque, distanciation physique et toujours se laver les mains.

 

Quant à la CAN TOTAL ENERGIES 2021, faut-il le rappeler, c’est avec le Très Haut Accord du Chef de L’Etat, que le Cameroun accueille du 9 janvier au 6 février 2022, cette Compétition Panafricaine. Nous nous situons ainsi à quelques encablures de son démarrage. C’est une lapalissade que de dire que cette compétition appartient à tous les Camerounais. Sa tenue dans notre pays doit flatter l’orgueil de chacun de nous.

Aussi, dès aujourd’hui et mieux qu’hier, chacun doit-il donner du sien. Chacun doit jouer sa partition pour que la fête soit belle.

 

Le défi est d’autant plus grand, que cette compétition se déroulera dans un contexte de crise sanitaire. Mais il faut rester confiant. Rappelons-nous qu’avec le CHAN, le Cameroun est le seul pays à avoir organisé une compétition d’envergure en pleine crise du COVID-19. Il s’agit donc pour tous, de se mobiliser pour soutenir et accompagner les pouvoirs publics afin qu’ensemble, nous relevions le défi d’une organisation parfaite de la CAN TOTAL ENERGIES 2021 au Cameroun.

 

Que se taisent les querelles intestines et égoïstes qui agitent les milieux du sport en général, celui du Football en particulier. Que se taisent les réseaux sociaux et les autres professionnels de la désinformation ainsi que de l’intoxication. Que seuls parlent en nous, notre patriotisme et notre fierté. Que seul parle en nous, notre chauvinisme pour supporter le 11 national, les Lions Indomptables du Cameroun. Par ailleurs, bien qu’ils aient reçu l’appui de l’Etat, des prestataires et des entreprises tardent à livrer leurs commandes. La Représentation Nationale leur demande de mettre des bouchées doubles afin de rattraper le temps perdu. En tout état de cause, le Gouvernement doit prendre ses responsabilités en cas de défaillance avérée.

 

-Chers Collègues,

En rentrant dans vos circonscriptions respectives, soyez les chantres de la vaccination anti-COVID 19. Soyez les ambassadeurs de la CAN TOTAL ENERGIES 2021 au Cameroun.

 

Je déclare clos les travaux de la deuxième session ordinaire de notre Chambre pour l’année législative 2021.

 

-Vive l’Assemblée Nationale,

-Vive le Cameroun et Son Illustre Chef, Son Excellence Monsieur Paul BIYA, Président de la République, Chef de l’Etat.

Je vous remercie. /.

 

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique