Cameroun - Enlèvement du Sous-préfet de Batibo: Le porte-parole du Gouvernement Issa Tchiroma Bakary fait le point

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Feb-2018 - 12h59   19517                      
26
Issa Tchiroma Bakary, Ministre de la Communication Archives
Le Ministre de la Communication fait savoir que l’ensemble des forces de défense et de sécurité est mobilisé à sa recherche pour le retrouver.

Le week-end dernier a été assez mouvementé dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. En effet, des assaillants sécessionnistes ont kidnappé le Sous-préfet de Batibo et plusieurs autres exactions ont été commises dont l’assassinat de trois gendarmes dans la matinée du dimanche 11 février à Kembong, dans la région du Sud-Ouest.

Dans une interview accordée à Cameroon Tribune en kiosque le mardi 13 février 2018, Issa Tchiroma Bakary fait le point de la situation.  

Monsieur le ministre, que s’est-il passé avec le sous-préfet de Botibo ?

Dans la matinée du dimanche 11 février, le sous-préfet de Botibo dans la région du Nord-Ouest a été enlevé. Alerté par la population qui signalait une urgence, il s’est rendu sur les lieux. Il s’agissait d’un guet-apens tendu par ses assaillants. C’est ainsi qu’il en a été victime. Son véhicule a été retrouvé calciné. Mais le sous-préfet n’a pas été retrouvé. L’ensemble des forces de défense et de sécurité est mobilisé à sa recherche pour le retrouver.

Nous avons également appris l’assassinat de trois gendarmes dans la région du Sud-Ouest ce week-end. Qu’en est-il ?

En effet, après une attaque perpétrée par une centaine d’assaillants, trois gendarmes ont été assassinés dans la matinée du dimanche 11 février à Kembong, dans la région du Sud-Ouest. Une fois encore, nos forces de défense et de sécurité ont reçu des instructions strictes. Il s’agit de la protection de la vie et des biens de nos populations quelles que soient les circonstances. Nos militaires ne font jamais usage des armes à feu, sauf en cas de légitime défense.

Enfin, vendredi dernier, une autre attaque est survenue au parc de Bouba Ndjida dans le Nord…

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, dans le parc de Bouba Ndjida dans la région du Nord, suite à un accrochage avec des cavaliers braconniers lourdement armés en provenance d’un pays de l’Est de l’Afrique, six militaires ont été tués. Les combats entre nos forces de défense et ces assaillants ont été durs, neutralisant plusieurs assaillants. Plusieurs d’entre eux ont pu s’échapper à dos de cheval. De lourdes pertes ont également été subies par l’ennemi.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique