Cameroun - Incendie à l’Assemblée nationale: Voici les réactions des Députés des differentes chapelles politiques

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 21-Nov-2017 - 04h46   2034                      
1
Les Députés à l'Assemblée Nationale Archives
Si pour l’Honorable Joseph Banadzem du Social democratic front, sa formation politique a perdu son histoire à l’Assemblée nationale. Pour l’Honorable Mondjowa Lifaka du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, l’institution aussi a perdu une partie de sa mémoire.

Si les causes de l’incendie du 16 novembre 2017 à l’Assemblée nationale située au palais des verres à Ngoa-ekelle divisent, les conséquences elles, tendent à rapprocher les parlementaires de tous les bords. Approché par notre confrère Mutations, des Députés du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), parti au pouvoir et ceux des formations politiques de l’opposition s’accordent pour dire que cet incendie a occasionné de grandes pertes. C’est ce que pense précisément l’Honorable Mondjowa Lifaka du RDPC.

«Cet incendie me cause une grosse perte. Il y a des documents qu’on conservait précieusement pour des générations futures. Voilà une partie de l’Assemblée nationale qui est partie en fumée. Les personnes qui viennent après vous, veulent voir ces documents. On a tout perdu aujourd’hui. On peut remplacer certains documents, mais pour d’autres c’est difficile de les reconstituer. On rend grâce à Dieu qu’il n’y ait eu aucune perte en vie humaine», déclare-t-elle dans l’édition du 20 novembre 2017 du quotidien.

Pour le Député Bapooh Lipot de l’Union des populations du Cameroun (UPC), les travaux de la session ordinaire de novembre 2017 du Parlement qui se tiennent actuellement, vont être perturbés. «En tant que Député de la nation, lorsqu’on voit tout ceci, on est vraiment frustré, triste et très affecté. Cet incendie arrive au moment où nous sommes en pleine session et cela va certainement affecter nos travaux. Mais le devoir qu’on a aujourd’hui dans un contexte aussi particulier, c’est de rester solidaire, de garder le moral haut pour montrer à nos populations et nos électeurs que nous avons les épaules assez larges pour assumer convenablement nos fonctions, quel que soit le contexte dans lequel nous nous trouvons», pense-t-il.

Le Député Hilarion Etong du RDPC affirme comme l’Honorable Mondjowa Lifaka, qu’il n’y a plus rien. Son cabinet qui se trouvait au quatrième étage d’où est parti le feu a tout brûlé avec les documents qui y étaient gardés. Rappelons que le Social democratic front par la voix de l’Honorable Joseph Banadzem a indiqué avoir perdu 22 années de son existence à l’Assemblée nationale.        

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique