Cameroun - Interview de Maurice Kamto à RFI/René Sadi (porte-parole du gouvernement): «Les récents propos de Maurice kamto s’inscrivent dans une logique de l’extrémisme, de jusqu’auboutisme, la radicalisation»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Oct-2019 - 13h11   16735                      
102
René Emmanuel Sadi, porte-parole du gouvernement archives
Le ministre de la Communication, à son tour, dénonce les positions de Maurice Kamto dans l’interview diffusée le 16 octobre 2019 sur RFI.

Le pouvoir de Yaoundé vent debout contre l’opposant Maurice Kamto suite à son interview diffusée sur Radio France Internationale (RFI) le 16 octobre 2019.

Dans cet entretien, le leader du MRC a refusé de voir en sa libération, la magnanimité du Président Paul Biya. De même, il a rejeté les recommandations du Grand Dialogue National, proposé une réforme du système électoral et annoncé que son combat allait se poursuivre.

Cette sortie fait des gorges chaudes au sein de l’appareil gouvernant. Après le RDPC via son Secrétaire général, Jean Nkueté et son porte-parole, Jacques Fame Ndongo, c’est au tour du porte-parole du gouvernement.

René Emmanuel Sadi, dans un entretien accordé à la CRTV radio le 18 octobre 2019, n’est pas allé du dos de la cuillère pour dénoncer les positions du Pr Kamto.

«Les récents propos de M. Maurice Kamto s’inscrivent dans une logique qui est la sienne et celle de ses partisans, peut-être pas tous, depuis la proclamation de l’élection présidentielle. Une logique de l’extrémisme, du jusqu’auboutisme, de la radicalisation fondée sur la revendication d’une prétendue victoire due. Une victoire pourtant, nous le savons et ils le savent aussi, n’a jamais été remportée par M. Kamto», s’est insurgé le ministre de la Communication.

Selon lui, l’opposant aurait dû, saluer l’acte d’apaisement du Chef de l’Etat. Il insiste par ailleurs sur le fait que le Grand Dialogue National a proposé des pistes de sortie de crise dans les régions anglophones.

Interview de René Sadi à la CRTV (c) CRTV radio

Fred BIHINA

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique