Cameroun- Justice: Laurent Esso (Ministre de la justice) veut 61 milliards de FCFA pour améliorer les politiques pénitentiaires et moderniser les infrastructures judiciaires

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 04-Dec-2019 - 17h07   2978                      
6
Laurent Esso, ministre de la Justice Capture d'écran
C’est l’enveloppe qu’a défendue le Ministre de la justice face aux membres de la commission des finances de l’assemblée nationale dimanche dernier

Laurent Esso, le ministre de la justice, garde des sceaux veut améliorer la politique pénitentiaire au Cameroun, et continuer la modernisation des infrastructures judiciaires. Pour amorcer ce vaste chantier, le ministre d’État a besoin de la rondelette somme de 61 334 000 000 de FCFA, et ce au titre de l’exercice 2020. C’est ce budget qu’a défendu le patron de la justice devant les membres de la commission financière de l’assemblée nationale ce dimanche 1er décembre 2019.

 

Au cours de cet exercice traditionnel, auquel se sont pliés la grande majorité des ministres de la république, Laurent Esso a brièvement évoqué les contours de son projet de restructuration et de redynamisation des politiques pénitentiaires, mais également de modernisation des infrastructures judiciaires. En ce ce qui concerne le premier volet de ce programme, qui sera consacré à l’amélioration des conditions de détention, le ministre de la justice envisage la construction urgente de nouvelles prisons, précise le quotidien national Cameroon Tribune en kiosque ce mardi 03 décembre 2019. Cette initiative, si jamais elle est menée jusqu’à son terme, permettra de résorber un déficit de 13.126 places, occasionné par la situation sécuritaire précaire dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, renseigne le journal dirigé par Marie Claire Nana.

 

Dans la 2e phase du programme, 30 milliards de FCFA extraits de l’enveloppe budgétaire du Minjustice pour le compte de l’année 2020, seront réservés à la modernisation des infrastructures judiciaires. Ainsi, divers palais de justice seront construit, tandis que certains chantiers vont être conduits à leur terme, notamment le bâtiment principal du ministère de la justice. Pour finir, des structures existantes seront également réhabilitées.

 

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique