Cameroun - Kye-Ossi (Sud): La disparition de deux Camerounais ravive les tensions entre Camerounais et Equato-guinéens aux frontières

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 29-Jun-2020 - 15h39   3084                      
10
Ville de Kye Ossi Archives
Ils n’ont plus été vus depuis plusieurs semaines, alors qu’ils s’étaient rendus dans leurs plantations aux confins de la limite terrestre querellée entre les deux pays. L’on suspecte, dans cette localité, des manœuvres des forces de sécurité équato-guinéennes, devenues récurrentes.

Il y a l’orage dans l’air des relations entre le Cameroun et la Guinée-Equatoriale, avec une résurgence des tensions entre les deux peuples dans la ville limitrophe de Kyé-Ossi, dans la région du Sud Cameroun. D’après le quotidien Le Jour de ce lundi 29 juin 2020, deux Camerounais sont portés disparus depuis plusieurs semaines, alors qu’ils s’étaient rendus dans leurs plantations, aux confins de la limite terrestre entre les deux pays.

L’annonce de cette nouvelle il y a quelques jours par la station régionale de la Cameroon Radio Television (CRTV), a contribué à raviver les tensions entre les deux peuples. Les recherches entreprises par les services de sécurité de la ville se sont depuis lors avérées infructueuses.

L’hypothèse d’un enlèvement est de plus en plus évoquée côté camerounais. Selon une source sécuritaire citée par Le Jour, « l’on ne passe pas une semaine à Kyé-Ossi sans que l’on assiste à l’enlèvement des paysans camerounais ayant leurs exploitations agricoles près du terrain litigieux qui divise les deux pays voisins de la Communauté des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC)», susurre-t-elle.

Ce même informateur renseigne que le dernier enlèvement d’un Camerounais dans cette localité remonte au 10 juin 2020. Il s’agit alors d’un compatriote qui s’est également rendu dans sa plantation, et qui a été enlevé par les forces de sécurité équato-guinéennes. Il n’a pu recouvrer la liberté que grâce à «l’intervention des autorités administratives et sécuritaires de l’arrondissement de Kyé-Ossi».

La cohabitation entre les deux peuples aux frontières est de nouveau au centre d’une réunion sécuritaire convoquée à l’initiative des présidents camerounais, Paul Biya, et équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, les 29 et 30 juin 2020 à Yaoundé. Elle est concomitamment animée par les ministres de la Défense camerounais, Joseph Beti Assomo, et son homologue équato-guinéen Leandro Bekale Nkogo.

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique