Cameroun: Le gouvernement met sur pied une carte qui donne aux jeunes un accès préférentiel à divers appuis et services sociaux de base

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Jul-2018 - 12h14   2586                      
2
Mounouna Foutsou et les participants Lore Esther Souhe
Le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique, Mounouna Foutsou, a procédé mercredi au Palais des sports de Yaoundé au lancement officiel et à sa mise en œuvre de la «carte jeune biométrique».

C’est «un outil de gouvernance en matière d’accompagnement de la jeunesse pour l’accès préférentiel à divers appuis et services sociaux de base, offerts par les partenaires publics et privés», a-t-il indiqué.

A en croire Cameroon Tribune du jeudi 12 Juillet 2018, la carte jeune biométrique est une des premières retombées du Plan triennal spécial (PTS), prescrit par le président Paul Biya, dans son adresse aux jeunes le 10 février 2016. Elle est axée sur l’opérationnalisation de l’Observatoire national de la jeunesse (ONJ) dans les 434 centres multifonctionnels de promotion des jeunes (CMPJ), apprend-on.

Sur le plan offres de service, la carte jeune permet à son détenteur «de choisir, de discriminer, de sélectionner et classifier le service et le prestataire désirés». Selon le journal, de nombreuses conventions de partenariat ont d’ailleurs été signées entre le MINJEC et des opérateurs de transport, de téléphonie mobile, d’assurances, de santé, de conduite automobile…

Rappelons que le Plan triennal spécial appuie 1 500 000 jeunes âgés de 15 à 35 ans au rythme de 500 000 par an dans divers domaines d’intérêt. A ce jour, plus de 600 000 jeunes sont enrôlés, puis orientés dans les filières de leur choix. Des plateformes de collaboration avec différentes administrations ont été établies, afin de faciliter leur prise en charge par l’ensemble des programmes et projets gouvernementaux.

Mercredi, Mounouna Foutsou a demandé aux jeunes de s’impliquer dans les activités et opportunités ainsi offertes, «non seulement pour apporter leur pierre à la construction du Cameroun, mais aussi en devenant des créateurs d’emplois à même d’améliorer leurs vécu et quotidien, mais aussi celui des populations».

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique