Cameroun: Le ministre opposant Issa Tchiroma engagera son parti politique dans les élections sénatoriales du 25 mars 2018

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Feb-2018 - 13h28   7085                      
5
Issa Tchiroma lors d'un meeting dans le Nord Archives
Isaa Tchroma, président du FSNC (Front du salut national du Cameroun), était en meeting avec les militants de sa formation politique hier lundi 12 février 2018 à Garoua, chef-lieu de la Région du Nord.

Le président du Front du salut national du Cameroun (FSNC), Issa Tchiroma a rencontré les populations et les militants de son parti politique hier à Garoua, Chef-lieu de la Région du Nord et fief du FSNC.

Pendant les différentes causeries qu’il a eu avec les militants de son parti, Issa Tchiroma, ministre de la Communication, a révélé que le FSNC présentera des candidats à la prochaine électorale sénatoriale prévue le 25 mars 2018. La liste des militants investis pour cette première échéance électorale de l’année 2018 n’a pas été publiée.

« Nous avons estimé indispensable d’être présent à cette compétition. Je n’ai pas suffisamment de grands électeurs, mais vous s’avez, on dit que la seule bataille perdue est celle qui n’est pas livrée. Donc, il est question de livrer cette bataille » a expliqué Issa Tchiroma. Avec seulement deux conseillers municipaux dans la Commune d’arrondissement de Garoua 1er, il est évident que le parti du président ministre, porte-parole du gouvernement, part perdant.

C’était le cas en avril 2013 lors des premières élections de l’histoire parlementaire au Cameroun. Le FSNC était bien en course mais, il n’avait évidemment gagné aucun siège. Mais, le FSNC d’Issa Tchiroma est parmi les partis politiquent qui siègent à la Chambre haute parce que Paul Biya, le Chef de l’Etat, avait nommé par décret présidentiel, Alahdji Hamadou Abbo, haut cadre du FSCN.  

Sur les 100 sièges que compte le Senat, 70 sont attribués sur la base des résultats à l’issue des élections alors que 30 sont distribués de droit par le président de la République. L’opposant Issa Tchiroma qui a prêté allégeance à Paul Biya, espère que son parti sera encore présent au Senat grâce à « la magnanimité exceptionnelle » du Chef de l’Etat.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique