Cameroun - Législatives et municipales 2020: Le collectif “Stand-Up For Cameroon” remercie les Camerounais pour le boycott des élections

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Feb-2020 - 14h08   4107                      
5
Kah Walla and Stand Up for Cameroon Facebook
Il s’est réuni ce vendredi 14 février 2020 à Douala sous l’égide de sa figure de proue, Edith Kah Wala du CPP, pour se féliciter de la faible participation des électeurs au double scrutin du 9 février 2020, et réitérer son appel à une transition politique au Cameroun en 2020.

 Plus rien n’arrête la coalition “Stand-Up For Cameroun”, ce groupe de pression composé des partis politiques d’opposition, des organisations de la société civile, des leaders d’opinion et de simples citoyens. Cette entité qui avait déjà réussi à organiser une marche le 8 février 2020 à Yaoundé, en protestation à la tenue du double scrutin législatif et municipal, a remis ça ce vendredi 14 février 2020 à Douala.

Au cours d’une conférence de presse dans la capitale économique, “Stand-Up For Cameroon” a adressé ses remerciements aux Camerounais pour s’être massivement abstenus lors des élections, répondant ainsi favorablement aux appels au boycott du Cameroon People’s Party (CPP) d’Edith Kah Wala, ou encore du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) de Maurice Kamto.

En clair, il s’est agi, de «communiquer une adresse aux Camerounais qui ont boycotté, qui ont dit NON aux élections du 9 février 2020. Nous avons tenu à remercier ces Camerounais pour cet acte politique posé. Acte qui dit clairement que nous ne sommes plus d’accord avec ce régime», résume Edith Kah Wala.

L’acte du boycott est une première victoire dit-elle, dans le combat de “Stand-Up For Cameroon”, dont la finalité est d’obtenir une transition politque au Cameroun en 2020. «Le boycott c’est le premier pas. Nous avons encore beaucoup de travail devant nous pour mettre fin à ce régime. Déclencher la transition politique qui va nous permettre de rebâtir les fondations de notre pays, à travers un Grand dialogue national, la réforme des institutions et la réforme du système electoral, qui nous permettra enfin d’avoir de vraies élections», déclare la présidente du CPP.

Au sortir de cette conference de presse, les partisans de “Stand-Up For Cameroon”, ont une fois encore réussi à dribbler la vigilance des forces de l’ordre pour organiser une marche de protestation pour les griefs suscités dans les rues de Douala.

 

 

 

 

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique