Cameroun: L’une des tendances du Manidem place à sa tête un Comité de Réorganisation

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Aug-2017 - 20h29   700                      
0
Parti politique MANIDEM Archives
Il a été présenté au cours d’une conférence de presse tenue ce mercredi à Douala. Anicet Ekane devient le coordonnateur des activités du parti.

Le Mouvement africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie (MANIDEM) a désormais deux bureaux. Celui de la tendance que soutient l’ancien président Anicet Ekane et qui avait décidé de déchoir le président Dieudonné Yebga et d’autres responsables  vient de mettre en place un Comité de Réorganisation. Le nouveau bureau a été présenté au cours d’une conférence de presse tenue ce 9 août au siège du MANIDEM à Douala. Il est constitué de Sébastien Ngontheu (Président), Justin Zambo (membre), Bedimo Kouo (membre et chargé de communication), Valentin Dongmo (membre et chargé des finances). Le Comité de Réorganisation a pour mission essentielle de relancer les activités du Parti et d’assurer sa Direction jusqu’au prochain Congrès. Les responsables de la tendance du Manidem qui s’est exprimée aujourd’hui ont expliqué qu’ « aucun militant n’a été suspendu, ni blâmé ». L’essentiel étant, ont-ils expliqué, de « reprendre les activités du Manidem,  qui avait du mal à être  comme par le passé, présent sur le champ socio-politique ». Ils indiquent aussi que cette résolution a été « dument et immédiatement communiquée par lettre aux autorités administratives. »

L’on a aussi appris au cours de la conférence de presse que le Comité de Réorganisation travaille depuis un mois. A la suite de son activité elle a pris deux résolutions.  La première stipule que « la position idéologique et stratégique du Manidem est celle adoptée au dernier congrès à savoir : le Manidem est membre du Front progressiste et panafricaniste et a comme alliés naturels le MOCI, l’UPA et le PARENA, engagés pour la rupture avec le système néocolonial ». La seconde donne à Anicet Ekanè « un mandat spécial pour coordonner les activités du parti jusqu’au prochain congrès avec impossibilité de se voir confier ou de postuler au poste de président du parti ».

La faction que dirige Dieudonné Yebga a dénoncé la convocation de la conférence de presse de mercredi. Sa réaction après la mise sur pied d’une structure dirigeante devrait être défavorable.

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique