Cameroun: Maurice Kamto jure qu'il n'a jamais refusé d'enseigner à l'université de Ngaoundéré, ni traité ses étudiants de "moutons"

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-Oct-2019 - 20h20   10677                      
89
Maurice Kamto à Ngaoundéré Capture d'écran
Le président du MRC soutient que ceci est une fausse information distillée par des adversaires politiques mal intentionnés.

 

"Il s'est dit des choses terribles durant la campagne électorale, donc l'une m'a complètement sidéré. On a répandu que, comment pouvais-je aller chercher les voix de mes compatriotes du nord, alors que je les ai traité de moutons, et refuser d'aller enseigner à l'Université de Ngaoundéré ? Je rappelle ici, que c'est moi qui ai ouvert la faculté de droit de l'Université de Ngaoundéré, alors que, on m'y avait affecté, et que j'ai dû laisser toute ma famille et mon premier enfant qui était malade. et qui devait avoir un suivi médical particulier, je l'ai abandonné à mon épouse pour aller ouvrir et enseigner à la faculté de droit de l'Université de Ngaoundéré". Ceci est la réponse du professeur Maurice Kamto à ses détracteurs. L'ancien candidat à l'élection présidentielle du Cameroun a tenu à leur répondre dans les colonnes du quotidien Le jour en kiosque le 16 octobre 2019. Le président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) dit être ainsi "obligé de parler des choses personnelles pour qu'on comprenne".

L'universitaire rappelle beaucoup d'étudiants qu'il a formés à Ngaoundéré sont devenus des hauts fonctionnaires après leur entrée à l'ENAM, et n'hésitent pas à lui montrer une certaine reconnaissance. é"C'est eux qui m'interpellent dans la rue, ils me rappellent qu'ils ont été mes étudiants à l'Université de Ngaoundéré", dit-il non sans se désoler de certaines pratiques. "Vous voyez qu'il y a des esprits maléfiques, ce n'est pas çà la politique, je comprends que c'est un monde qui n'est pas toujours facile, peut-être on peut dire des choses pour nuire à l'adversaire, mais, pas à ce point là".

Maurice Kamto appelle ses contempteurs à "savoir raison garder" et jure qu'il n'a "jamais tenu ce genre de propos sur aucun" de ses adversaires. Même s'il dit détenir des informations sur les personnels politiques au Cameroun qu'il n'a "jamais sorti". Maurice Kamto assure être resté à l'Université de Ngaoundéré jusqu'à ce qu'il soit rappelé au Sud du pays à la fois à la suite d'un sursis à exécution de la cour suprême sur l'acte qui l'avait affecté, mais surtout du fait de son rappel pour prendre en charge le dossier Bakassi.

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique