Cameroun – Riposte: Maurice Kamto porte plainte contre l’activiste pro-Biya Billy Akélé

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Jul-2021 - 12h08   14061                      
44
Billy Akélé facebook
Le leader du MRC réagit aux menaces et injures que cet homme a proférées contre lui devant sa résidence le 12 Juillet dernier.

 Maurice Kamto réagit aux menaces de Billy Akélé. Le président du Mouvement pour la Renaissance (MRC) a entrepris d’intenter un procès à l’activiste pro-Biya revenu vivre au Cameroun après plusieurs années passées en France. C’est Mathieu Youbi, un des responsables de la communication du MRC qui l’annonce ce 20 Juillet 2021 sur Facebook.    « Une plainte a été déposée par les avocats du citoyen Maurice Kamto auprès du commissaire du gouvernement du tribunal militaire de Yaoundé , une plainte contre X pour '' incitation à la haine tribale ,menace sous arme à feu , et d'autres infractions pénales.... Cette plainte part des faits et activités d'un certain Billy ou Akere devant le portail de Mr Kamto et dans une vidéo où il manie une arme à feu en tenant des propos tribalistes. Mes Hippolyte Meli Tiakouang et Emmanuel Simh qui déposaient la plainte se disent confiants face à la justice camerounaise qui a là une occasion de se faire bonne image », a posté l’opposant.  

Le 12 Juillet 2021, Billy Akélé se faisait filmer devant la résidence de Maurice Kamto, à Yaoundé. Dans la vidéo de près de quatre minutes postée ensuite sur Youtube, on l’entend menacer  le président national du MRC et l’arroser d’injures.  « Si j’entends que Paul Biya s’est fait brutaliser en Suisse, Kamto, j’entre chez toi », « Si j’entends seulement qu’on a touché un seul cheveu de Chantal Bya, ta femme aussi, on doit toucher tous ses cheveux », « Œil pour œil, dent pour dent maintenant », criait-il en faisant allusion aux actions projetées par des Camerounais de la diaspora opposés au séjour de Paul Biya en Suisse.   

Dans la foulée, le secrétaire national à la communication dénonçait cette action  et annonçait la riposte dans une « mise au point » musclée. « Des misérables manipulateurs en mal de reconnaissance par le régime dictatorial de Yaoundé tentent d'établir un lien entre le MRC, son leader et des groupes d'activistes camerounais en Europe. Dans l'espoir d'attirer l'attention du régime et de se faire adouber par celui-ci afin d'obtenir de lui des subsides, ces derniers profèrent des menaces au Pr Maurice KAMTO en représailles aux menaces des activistes qui ont annoncé leur intention de perturber le séjour de Paul BIYA en Europe. Face à ces tentatives désespérées de ces délinquants dont le but est d'alimenter les clivages et la haine entre les camerounais après la condamnation ferme de ce cancer social par le Pr Maurice KAMTO, nous demandons à tous les sympathisants et militants du MRC de ne prêter aucune attention à de telles manœuvres et de ne pas céder à la provocation. Le MRC se réserve le droit de traduire devant les juridictions compétentes ceux qui profèrent des menaces de mort à son Président », réagissait Joseph Emmanuel Ateba.

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique