Le gouvernement centrafricain salue la contribution du Cameroun à la mission de stabilisation de la paix dans son pays

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Sep-2018 - 15h14   2719                      
2
Frontière Cameroun - RCA à Garoua-Boulaï Archives
En visite de travail dans la région de l’Est, la ministre centrafricaine de la Défense nationale, Marie Noëlle Koyara, a indiqué que «le Cameroun est un pays frère qui a toujours été à nos côtés pendant les moments difficiles».

Marie Noëlle Koyara était à la tête d’une délégation centrafricaine en visite dans la région de l’Est, frontalière avec la RCA. La ministre centrafricaine de la Défense nationale a particulièrement salué le soutien du Cameroun aux forces armées centrafricaines aussi bien dans le maintien de la paix à l’intérieur de son pays qu’à la frontière avec le Cameroun.

Un contingent de 1100 soldats camerounais, dont 750 militaires et 350 gendarmes ont récemment a récemment été envoyé en République centrafricaine (RCA) pour contribuer au maintien de la paix dans ce pays. C’est dans le cadre de la Mission intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca).

Selon Cameroon Tribune du vendredi 14 septembre 2018, l’hôte du gouverneur Grégoire Mvongo a cité entre autres: les appuis en formation des soldats centrafricains, la dotation en équipements et en matériels accordée par le gouvernement camerounais. Ce qui favorise la montée en puissance des forces armées centrafricaines.

Le gouverneur de la région de l’Est a fait savoir que la situation sécuritaire entre les deux pays s’est beaucoup améliorée. En effet, la région de l’Est est confrontée à de nombreux défis sécuritaires du fait de la crise socio-politique en RCA. De milliers de réfugiés centrafricains ont fui leur pays pour s’installer à l’Est. La seule ville de Garoua-Boulaï compte plus de 80 mille réfugiés enregistrés dans le site de Gado-Badzéré.

Si leur encadrement est assuré par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés et ses partenaires, les pouvoirs publics, avec l’aide des pays amis, ne ménagent aucun effort pour que ces frères et sœurs en détresse se sentent à l’aise. Mais seulement, la crise centrafricaine a fini par toucher la région du soleil levant.

Toutefois, les autorités administratives des deux pays et le haut commandement multiplient les réunions pour que ces attaques et menaces à la sauvegarde de la paix et la sécurité en zone urbaine et rurale soient maîtrisées. Le sens à l’anticipation est de mise et les différents responsables n’ont jamais manqué d’interpeller les populations à faire confiance et à collaborer avec les forces de sécurité et de défense car la sécurité est une affaire de tous.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique