Cameroon – Commune de Bangangté : L’élection du nouveau Maire reportée pour défaut de quorum

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 03-May-2021 - 18h30   4245                      
6
Ville de Bangangté Archives
« On constate aujourd’hui, qu’il y a certaines personnes qui ne sont pas satisfaites de la manière avec laquelle le consensus a été faite la veille » a réagi le Préfet du département du Ndé.

Les 40 conseillers municipaux que compte désormais la Commune de Bangangte, après le décès du Maire Jonas Kouamouo, étaient attendus ce lundi 03 mai 2021 à 11 h à l’Hôtel de ville du Chef-lieu du département du Nde, pour l’élection du nouveau Maire de Bangangte.

Plus de trois heures après l’heure fixée pour les retrouvailles, seuls 16 conseillers municipaux ont répondu présent à l’appel. Face à cette défection surprenante, le Préfet du département du Nde, président de séance, n’a pas eu d’autre choix que de reporter l’élection.

« Je tiens à dire deux choses. La première, c’est que nous avons respecté les délais légaux, qui indiquent qu’en cas de décès du Maire, dans les 60 jours qui suivent, on doit tenir une session extraordinaire pour l’élection d’un nouveau Maire. La deuxième chose c’est que la session s‘est tenue mais, malheureusement, elle ne pouvait pas aller à terme. Tout simplement parce que le quorum n’était pas atteint. Nous avons invité le bureau d’âge à faire cette constatation, et nous avons renvoyé la séance dans trois jours, c’est-à-dire jeudi 06 mai 2021 à 11h » a expliqué, le Préfet  Ewango Mbudu .

Et si jeudi prochain, le quorum n’est toujours pas atteint ? « La loi est claire. Dans les trois jours, si on ne parvient pas à réunir le quorum, la loi dit également qu’on va tenir la session avec tout simplement la majorité simple. Il n’y aura plus cette histoire de majorité absolue, de quorum. Donc, les dispositions sont prises » a répondu l’autorité.

Afin que toutes les parties taisent leur mésentente, « nous avons simplement invités les conseillers municipaux à un grand sens de responsabilité. Certes, le conseil municipal de Bangangte est entièrement du RDPC, ce parti a envoyé des mandataires hier pour amener tout le monde à parler d’une seule voix. C’est-à-dire d’être dans un consensus en venant à la session d’aujourd’hui. Mais, on constate aujourd’hui, qu’il y a certaines personnes qui ne sont pas satisfaites de la manière avec laquelle le consensus a été faite la veille » analyse le Chef de terre.

Selon nos sources, les concertations faites la veille jusqu’à tard dans la nuit par les tenants du pouvoir dans cette commune d’environ 200 000 habitants, ont abouti au choix d’Aimé Éric Niat, comme seul candidat au poste de Maire. Ce dernier, fils du président du Senat, était en concurrence avec Jean Lambert Tchoumi, proche de la Ministre Célestine Ketcha.

Cette Mairie est totalement contrôlée par le Rdpc, le parti au pouvoir.  Cependant, une guerre intestine oppose Marcel Niat Njifenji, le président du Senat à Célestine Ketcha Courtes. L’élection manquée de ce lundi, est la conséquence de cette guerre intestine qui oppose les camps menés par les deux grandes figures politiques du Nde.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique