Cameroun – Assemblée nationale: Les députés de l’opposition vent debout contre le débat d'orientation budgétaire  

Par Mathieu TCHITCHOUA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 05-Jul-2022 - 14h38   2894                      
0
Cabral Libii et les autres députés Cameroon Tribune/Facebook
La fronde menée a été menée ce mardi 5 juillet 2022 par l’honorable Cabral Libii, qui a été rejoint dans cette dynamique ses pairs, Josua Osih du Social Democratic Front ou encore Pierre Kwemo de l’Union des mouvements socialistes.

L’ambiance est très peu ordinaire à l’Assemblée nationale ce mardi 5 juillet 2022. Alors que les députés se sont retrouvés en plénière pour ouvrir le débat d'orientation budgétaire axé sur un cadrage budgétaire au cours des trois prochaines années (2023-2025), ceux de l’opposition ont manifesté contre sa tenue. La fronde a été initiée par l’honorable Cabral Libii, le président du Parti Camerounais pour la Réconciliation (PCRN), qui a été rejoint dans les rangs par les autres députés, en l’occurrence Pierre Kwemo, le président de l’Union des Mouvements Socialistes (UMS) et Joshua Osih du Social Democratic Front (SDF).

Et pour cause, les députés de l’opposition se plaignent de n’avoir reçu ce document que très tardivement, et le même jour est programmé la tenue des débats. « Maintenant j'en ai la preuve irréfutable. Le Cameroun est complètement détraqué !!!! Comment l'Assemblée Nationale peut-elle accepter d'organiser le 5 juillet 2022 dès 10h30, un débat d'orientation budgétaire qui porte sur un cadrage budgétaire de 3 ans (2023-2025), en découvrant les documents de 130 pages à 10h30) ? », a préalablement réagi Cabral Libii sur son compte Facebook.

L’homme politique dénonce au passage une violation de la loi du 11 juillet 2018, portant régime financier (article 11) de l'Etat, qui « les oblige à transmettre les documents au Parlement avant le 1er juillet », renchérit-il.

Les députés exigent le renvoi des travaux, et l’organisation d’une session extraordinaire, car, le débat doit d’avoir avoir lieu au sein de la Commission des Finances, soutiennent-ils.

Auteur:
Mathieu TCHITCHOUA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique