Cameroun - Démenti: Cavaye Yéguié Djibril déclare qu’il n’est pas l’auteur de correspondances qui lui sont attribuées

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 05-Oct-2022 - 01h16   3177                      
1
Cavaye Y. Djibril Facebook
Le président de l’Assemblée Nationale dénonce l’action de personnes mal intentionnés et décidées à le déstabiliser.

Ces dernières semaines, des correspondances portant le nom et la signature du président de l’Assemblée ont circulé sur les réseaux sociaux. La dernière  est apparue ce 4 Octobre 2022. On pouvait y lire qu’en date du 15 Septembre 2022, Cavaye Yéguié Djibril accuse son camarade du parti et député du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), Kamssouloum Abba Kabir, de « trafic d’armes de guerre » le long de la frontière entre le Cameroun et le Tchad. La lettre  contenant ces graves accusations  était adressée au président  du Tchad Mahamat Idriss Deby Itno.

Le dementi de Cavaye Y. Djibril (c) PAN

 

Le directeur de cabinet du président de l’Assemblée Nationale a pris sa plume pour dénoncer des actions émanant de personnes mal intentionnées.  Boukar Abdourahim  relève que « depuis un certain temps,  des individus sans foi ni loi font circuler des informations sans fondement, dans les réseaux sociaux pour ternir l’image du  Très Honorable Président de l’Assemblée Nationale, son entourage et ses collaborateurs dans le but inavoué de déstabiliser  ladite personnalité »

Le directeur de cabinet de Cavaye Yéguié se montre alarmé par la dernière correspondance attribuée à son patron.   « Aussi, convient-il de souligner pour le déplorer que ces mises en scène ont franchi un nouveau palier, depuis  la publication d’une correspondance mettant en cause un personnage soupçonné des  pratiques mafieuses tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Cameroun », peut-on lire. Mais Boukar Abdourahim  ne s’arrête pas là. Il envisage des actions répressives.  Il indique, citant Cavaye Yéguié que   « sous ce rapport, il tient à rappeler   qu’au regard  de la gravité des faits sus évoqués, les instances appropriées viennent  d’être saisies  pour faire toute la lumière sur ces allégations  mensongères à l’effet de mettre hors d’état de nuire ces criminels tapis dans l’ombre afin que force reste à la loi ».   

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique