Cameroun – Diplomatie: Le Mouvement Réformateur accuse Emmanuel Macron de venir « perpétuer l’héritage colonial » au Cameroun

Par Mathieu TCHITCHOUA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Jul-2022 - 17h47   3660                      
0
Samuel Billong, le Président du Mouvement Réformateur Droits réservés
Cette formation politique opposée au régime de Yaoundé croit connaitre les grandes lignes de l’agenda du chef de l’Etat français annoncé en visite au Cameroun le 26 juillet prochain.

Depuis l’annonce par nos confrères de Jeune Afrique, d’une visite officielle du président français Emmanuel Macron au Cameroun, l’élite intellectuelle et politique rivalisent d’arguments pour exprimer son ressentiment de l’arrivée de l’homme d’Etat, dont l’agenda n’est pas encore rendu officielle, ni par l’Elysée, encore moins par Etoudi. Cependant, le parti politique d’opposition Mouvement Réformateur (MR), croit connaitre les grandes lignes de cette visite d’Emmanuel Macron, et indique qu’elle est essentiellement orientée vers la défense des intérêts français au Cameroun, mais surtout sur les batailles de succession que se livrent certains caciques dans le sérail pour la prendre la place Paul Biya à la tête de l’Etat.

« L’heure est grave. Emmanuel Macron ne vient pas à Yaoundé en villégiature. Mise à part le passage express et sans considération de 6h de François Hollande en juillet 2015, 23 ans après la visite du Président Chirac en Juillet 1999, Emmanuel Macron, vient au Cameroun pour perpétuer l’héritage colonial au mépris des aspirations démocratiques du peuple camerounais », a commenté Samuel Billong, le président du MR, dans un communiqué rendu public ce mardi 19 juillet 2022. 

Il invite avant toute chose le président français à solder le passif historique qui existe entre le Cameroun et la France, et à « reconnaitre les crimes et massacres commis pendant la guerre d’indépendance dans notre pays », tout en le mettant en garde contre son éventuelle une implication, qui serait jugée « pernicieuse », dans la transition qui s’annonce à la tête du pays.

Auteur:
Mathieu TCHITCHOUA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique