Cameroun – Diplomatie : Paul Biya ordonne le transfert à N'Djamena d’un prisonnier tchadien incarcéré à la prison de Yoko (Centre) depuis près de 30 ans

Par Mathieu TCHITCHOUA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Jul-2022 - 09h08   4840                      
2
Sakine Zakaria Al-Djiddey Tchad diplomatie
Les formalités pour le transfèrement de Sakine Zakaria Al-Djiddey dans son pays sont en cours, après que le président du Conseil Militaire de Transition, le Général Mahamat Idriss Deby Itno, l’a obtenu du chef de l’Etat camerounais.

La nouvelle a été rendue publique dans une note d’information publiée le 4 juillet dernier sur la page Facebook du ministère des Affaires Étrangères, de l'intégration africaine et des tchadiens de l'étranger. Il s’agit du transfèrement dans les jours à venir d’un prisonnier tchadien, le nommé Sakine Zakaria Al-Djiddey, incarcéré à la prison principale de Yoko, dans le département du Mbam-et-Kim, région du Centre, depuis près de 30 ans.

Cette opération a été rendue possible, suite au « Très Haut Accord » du président de la République du Cameroun, Paul Biya, accédant ainsi à la requête du président du Conseil Militaire de Transition, le Général Mahamat Idriss Deby Itno.

« Heureux d'avoir obtenu de SEM. Paul Biya, Président de la République sœur et voisine du Cameroun, son estimé accord pour le rapatriement du citoyen tchadien Sakine Zakaria Al-Djiddey, incarcéré au Cameroun depuis plus de trois décennies. Cet accord est un de nombreux fruits de l'excellence des relations de coopération qui lient nos deux pays frères et voisins », s’est épanché le chef de l’Etat tchadien.

Cette opération permettra à Sakine Zakaria Al-Djiddey de continuer à « purger sa peine [dans son pays] ou être libéré », indique la note d’information. « Le Gouvernement camerounais et tchadien sont, à cet effet, à pied d'œuvre pour accélérer les modalités de ce transfèrement », renchérit Mahamat Ismail Youssouf, l’attaché de presse et des Relations Publiques du ministère tchadien des affaires étrangères.

En effet, en décembre 1987, Sakine Zakaria Al-Djiddey, éleveur, avait été arrêté avec quatre de ses compagnons de retour d’un marché au Cameroun, où ils s’étaient rendus pour vendre leurs bétails. Il avait été placés en détention avec deux de ses compagnons, qui sont morts en prison.

Auteur:
Mathieu TCHITCHOUA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique