Cameroun - Irrégularités dans la gestion des fonds Covid-19/Hervé Nguébo (artiste musicien): «Comme d'habitude, la culture vient en dernière position pourtant nous étions les premiers à créer des chansons pour sensibiliser mais aucun budget ne nous a été alloué»

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-May-2021 - 15h45   3014                      
0
Hervé Nguebo CIN/Archives
L’auteur d'Essoka a laissé transparaître sa frustration dans une publication relayée ce mardi 25 mai 2021 sur son compte Facebook officiel.

Le recent rapport d'étape sur la gestion des fonds destinés à la risposte contre la pandemie de Covid-19, publié par la Chambre des Comptes de la Cour Suprême, n'en finit pas de charrier son lot de commentaires et d'interprétations. Ledit document qui impute des detournements, ainsi que des malversations financières et des dépassements budgétaires à plusieurs hauts responsables du gouvernement, a fait l'effet d'un séisme au sein du sérail et de l'opinion publique.

L'onde de choc de ce scandale financier est même parvenue aux oreilles des artistes musiciens. Certains d'entre eux, à l'instar d'Hervé Nguebo, s'en insurgent et regrettent surtout qu'un budget n'a pas été attribué au Ministère des Arts et de la Culture, afin que ce département ministériel accorde à son tour, des subventions aux arristes engagés dans la sensibilation contre la maladie. L'artiste a laissé transparaître sa frustration dans une publication relayée sur son compte Facebook officiel, ce mardi 25 mai 2021.

«Covid GATE 180 milliards. weee La frappe est enfouie dans nos gènes.C'est grave ! Vous avez oublié les artistes dans la répartition de vos milliards à travers son ministère. Comme d'habitude la culture vient en dernière position pourtant nous étions les premiers à créer des chansons pour sensibiliser mais aucun budget ne nous a été alloué .En réalité vous pensez adorer l'argent plus que qui ? SACHEZ DONC QUE LE PEUPLE, NOUS AVONS L'OEIL SUR CETTE AFFAIRE. LES COUPABLES VONT ...........................les mots me manquent. QUE LA JUSTICE FASSE VÉRITABLEMENT SON TRAVAIL. AFFAIRE À SUIVRE...HN un coeur qui saigne!», a-t-il écrit. 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique