Cameroun –Justice: La première épouse de Blaise-Pascal Talla veut faire annuler son mariage avec Nicky Love Maptué, une fille de Fotso Victor

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 22-Jul-2022 - 17h12   19176                      
3
Blaise Pascal Talla et Nicky Love Facebook
Micheline Momha accuse l’homme qu’elle a épousé en 1971 de bigamie et veut divorcer. Mais celui-ci rétorque, document à l’appui, que son mari n’est pas celui qui a épousé l’enfant du célèbre milliardaire de Bandjoun. La copie de l’acte de mariage réclamée par la plaignante demeure inaccessible…

Plus d’un an et demi après la célébration en grandes pompes de leur mariage à Bandjoun, l’union entre Blaise-Pascal Talla et Nicky Love Maptué Fotso est contestée et risque d’être annulée par la justice. Kalara, le journal spécialisé dans les questions judiciaires, s’intéresse à l’affaire. Intervenant ce 22 Juillet 2022 dans la matinale d’ABK Radio, son directeur de publication Christophe Bobiokono,  a donné des détails croustillants de ce procès qui s’est déporté à la Cour d’Appel du Centre après avoir connu son premier verdict au tribunal de grande instance du Mfoundi, à Yaoundé. Cette juridiction avait  déclaré l’assignation en nullité du mariage de Blaise-Pascal avec l’actuelle maire de la commune de Bandjoun «sans objet».  

Mariée à Blaise-Pascal Talla au centre d’état-civil principal d’Edéa sous le régime de la monogamie en 1971, Micheline Momha  a décidé il y a peu de saisir la justice pour faire dissoudre le dernier mariage du journaliste et patron du  magazine international  Jeune Afrique Economie. Elle accusait son mari de bigamie

 « Il se trouve que lorsque la première épouse Madame Momha  engage la procédure en vue du divorce, non seulement monsieur Blaise-Pascal Talla dit que le Balise-Pascal Talla qui a épousé madame Maptué n’est pas lui, parce que les informations de l’état-civil qui sont portées dans l’acte de mariage de 1971 et celles qui sont portées dans sa carte de séjour aujourd’hui et dans son acte de naissance ne concordent  pas alors que ce couple-là a quatre enfants. En plus, Madame Maptué Fotso fait un embargo sur la copie d’acte de  mariage. La plaignante madame Momha n’a pas pu avoir accès à la souche de l’acte de mariage de monsieur Blaise-Pascal Talla. ce sont des raisons soulevées par des avocats  », rapporte Christophe Bobiokono. Qui ajoute que pour a défense M. Tallaa recruté 5 avocats pour défendre son deuxième mariage. L’assignation de madame Talla a été déclarée « sans objet » par le Tribunal de Grande Instance du Mfoundi.

Christophe Bobiokono décrit les obstacles rencontrés dans la quête de l’acte qui scelle le second mariage de Blaise-Pascal Talla. « Faute pour madame Momha de produire la copie de l’acte de mariage qu’elle voudrait faire annuler, le Tribunal n’est pas en mesure d’annuler ledit document. Il faut savoir qu’aujourd’hui, madame Momha à travers ses avocats a demandé à la Cour d’Appel du Centre de se transporter via une commission rogatoire à Bandjoun pour aller voir dans les archives de cette mairie-là copie de l’acte de mariage de Blaise-Pascal Talla et madame Maptué Fotso pour la simple raison qu’aucun huissier de justice parmi ceux qui ont été contactés pour essayer de faire ce constat-là n’ont pu le faire. Le maire de Bandjoun, madame Maptué Fotso refusant que cela soit fait », relate le journaliste.  

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique