Cameroun – Sanction : Jean-Michel Nintcheu interdit de se présenter aux élections internes du SDF et ailleurs

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 27-Jul-2022 - 12h08   8556                      
8
J M Nintcheu Capture d'ecran
Selon la résolution contenue dans le compte rendu de la dernière réunion du Comité National Exécutif (NEC) du SDF, le député est frappé pour n’avoir pas rempli une mission que le parti lui avait confiée dans la région du Nord.

Jean-Michel Nintcheu n’a plus le droit de solliciter des suffrages au sein de son parti politique. C’est la conséquence de la sanction qu’a infligé au député le Comité National Exécutif (NEC) du  Social Democratic Front (SDF), réuni le 23 Juillet à Yaoundé. Dans le document contenant les résolutions de ces réunions, il est mentionné que « les membres des équipes du NEC chargée de l’exercice de réorganisation dans les différentes régions en cours qui refusent et ne parviennent  pas à exécuter correctement le processus de réorganisation dans les différentes régions ne seront pas éligibles, ni autorisées à se présenter comme candidat aux élections ultérieures tant au niveau interne qu’au niveau national ». Ce fragment de texte est précédé par un autre dans lequel il est écrit que  le NEC « constate  que  la commission NEC en charge de la région du Nord n’a pas commencé jusqu’à ce jour le travail à lui assigné, sans raison tangible, ni excuse, et par conséquent ladite commission dirigée par l’honorable Nintcheu Jean Michel est dissoute ». La décision n’est pas bien accueillie par les proches du parlementaire.

Xavier Beleme Anang, le responsable de la communication du SDF dans la région du Littoral a dénoncé ce matin sur Radio Equinoxe une résolution qui viole la loi. « C’est parce que l’honorable Nintcheu fait peur. On veut permettre à un individu de gagner sur tapis vert. Il faut dénoncer cela. Pour interdire à un militant du SDF d’être candidat, il faut le traduire au conseil de discipline conformément aux articles 15 et 16 de la deuxième partie du règlement intérieur. En ce temps, sil est jugé coupable des actes qu’il aurait posés, il y a une  panoplie de décisions à l’article 16. L’interdiction de candidature ou  la suspension y figurent ».  Beleme Anang ajoute que « la loi n’est pas rétroactive ». Il soutient pour cela que la sanction infligée à Nintcheu n’existait pas ai moment où il a été envoyé en  mission. Il dénonce une tentative de musèlement et assure que Jean Michel Nintcheu sera candidat à l’élection du prochain président du SDF.   

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique