Cameroun - Transhumance politique: Après  avoir tourné le dos au RDPC, Roméo Dika envisage de rejoindre le MRC ou le PCRN

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Sep-2020 - 12h05   4509                      
14
Romeo DIKA Archives
L’artiste et entrepreneur a évoqué cette éventualité ce mardi 8 septembre 2020, lors de son passage à la matinale d’ABK Radio, un média basé à Douala.

Entre Roméo Dika et le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), le parti au pouvoir depuis plus de 30 ans, le divorce est inéluctablement consommé. Même si aucune note n’est encore venue acter officiellement la séparation entre les deux parties, il semblerait que Louis Roméo Ndoumbe Dika de son vrai nom, ne semble plus enclin à arborer les couleurs du parti au sein duquel il a milité pendant plus de 15 ans. L’objet de cette séparation annoncée n’a rien à voir avec l’idéologie véhiculée par cette formation politique dirigée par le président de la République, Paul Biya. Si l’on tient aux récentes déclarations de l’auteur du tube à succès le «mari de ma femme», il s’agirait plutôt de frustrations nées du non-paiement de ses prestations au sein du RDPC depuis une quinzaine d’années

«Pendant 16 ans, il ne m’a pas payé mon argent. Il ne pouvait pas laisser travailler Franck Biya ou Junior Biya et ne pas le payer pendant 16 ans. Un père ne peut pas le faire à son fils. Je le dis ouvertement il est méchant. Il ne mérite pas de continuer à diriger le Cameroun. Il m’a  reçu trois fois en personne, il m’a fait boire du champagne dans sa maison. Il m’a dit: *Rentrez à Yaoundé, je vais payer cet argent, mais il ne l’a pas fait. Parce que je suis Duala et il n’aime pas les Duala», peut-on lire dans un précédent article publié sur Cameroon-Info.net.

Courroucé par cette situation, Romeo Dika qui se définit désormais comme un opposant veut rapidement rejoindre une formation politique de l’opposition, pour y assumer la nouvelle orientation qu’il souhaite donner à sa carrière politique. Pour le moment, il hésite encore entre le MRC de Maurice Kamto et le PCRN de Cabral Libii.

«Je suis en train d’étudier les voies et moyens soit d’adhérer au MRC soit au PCRN pour soutenir Cabral Libii… le RDPC ne m’intéresse plus», a-t-il confié à ABK Radio ce mardi 8 septembre 2020, dans le cadre de la matinale. Nos confrères ont également compilé quelques-unes de ses déclarations chocs, lors de son passage dans ce programme journalier: «Quand tu arrives dans un parti politique avec au moins 300 artistes, vous comprenez, ce que ça peut faire. Si je pars ils me suivront tous»; «C’est moi qui ai reconstitué le sommier du RDPC. Aujourd’hui, eux-mêmes ont décidé de m’écarter des activités.Mais un bon joueur ne manque pas d’équipe. Pour le moment, le président a mandaté quelques ministres pour me contacter».

 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique