Afrique Centrale - Coopération: Le Cameroun et le Congo veulent relancer le projet minier transfrontalier de fer

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 31-May-2021 - 12h01   3241                      
4
Fer de Mbalam archives
C’est ce qui ressort de l’audience que le Premier ministre Joseph Dion Nguté a accordée au ministre d’État, ministre des Industries minières et de la Géologie du Congo, Pierre Oba le 28 mai dernier à Yaoundé.

Le 28 mai 2021 à Yaoundé, le Premier ministre Chef du gouvernement, Joseph Dion Nguté, a reçu en audience le ministre d’Etat, ministre des Industries minières et de la Géologie du Congo, Pierre Oba. Il était question pour les deux personnalités d’échanger sur les moyens de relance du projet minier transfrontalier de fer.

D’après le quotidien d’Etat Cameroon Tribune en kiosque ce 31 mai 2021, ce projet transfrontalier concernant le fer de Mbalam au Cameroun et celui de Nabela en République du Congo «maintes fois annoncé, n’a véritablement jamais pris son envol».

Au sortir de cet entretien, le ministre congolais déclare que cette audience avait pour menu, «la relance du projet de fer. Il s’agit du projet minier transfrontalier de fer que les deux Etats ont depuis longtemps décidé de développer ensemble. Mais celui-ci a connu quelques difficultés en raison de l’incapacité des partenaires que nous avions. Parce que le même partenaire avait une société ici au Cameroun, Cam Iron et une autre au Congo, Congo Iron», peut-on lire dans les colonnes du journal.

Après une dizaine d’années d’attente à peu près, les deux pays sont toujours à la phase de départ de ce projet. Fort de cette expérience malheureuse, «je suis venu rencontrer les homologues camerounais pour reparler de cela. Au regard de notre intention de relancer le projet. J’en ai discuté avec Monsieur le Premier ministre qui nous a dit toute sa satisfaction et son soutien dans notre démarche. Et nous allons continuer à travailler avec les ministres camerounais impliqués», a souligné Pierre Oba dans les colonnes du journal.

Le congolais a révélé à la presse que les deux pays se sont tournés vers un nouveau partenaire pour relancer la production de fer. Sur les garanties présentées par ce nouveau partenaire: «il n’existe aucune unité de mesure de la sincérité des partenaires au début. Tous commencent avec la même volonté, le même engouement. Mais nous n’avons pas de choix que d’avoir des partenaires pour développer ces projets», a confié Pierre Oba au Reporter.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique