Cameroun - Assainissement du fichier solde de l’Etat: Près de 8000 personnes soupçonnées de percevoir illégalement des pensions

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 23-Jan-2020 - 12h22   6200                      
1
Louis Paul Motaze Archives
Elles disposent d’un délai de trois pour clarifier leur situation, avant le début de la phase répressive.

Le ministère des Finances poursuit l’assainissement du fichier solde de l’Etat entamé il y a quelques mois. En ce début d’année 2020, le MINFI a entamé le contrôle et la sécurisation du fichier des ayants droit des  pensionnés décédés et ceux qui perçoivent des  pensions d’invalidité. Une opération de collecte des actes constitutifs des droits y relatifs a été menée par le MINFI auprès des administrations émettrices.

Au terme de cette opération, «les actes de 7 855 pensionnés du fichier actuel n’ont pas pu être retrouvés; ce qui fait douter de la légitimité des droits qu’ils continuent de percevoir», indique  le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, dans un communiqué.

Les personnes concernées disposent d’un délai de trois mois pour clarifier leur situation, avant le début de la phase répressive. «Afin de limiter le contentieux qui pourrait découler de la suspension directe du paiement desdites pensions, les intéressés sont priés de bien vouloir déposer impérativement une copie de l’acte leur attribuant la pension, au plus tard le vendredi 20 mars 2020», précise le ministre Louis Paul Motaze.

Selon le quotidien bilingue national, Cameroon Tribune, qui rapporte cette information dans son édition du 22 janvier 2020, «des dispositions ont été prises pour faciliter la tâche à ces personnes disséminées à travers le pays. Au lieu de tous converger à Yaoundé, elles peuvent se rendre dans les bureaux de la Trésorerie générale la plus proche de leur lieu de résidence. Les listes des concernés sont également disponibles dans les différentes structures auprès desquelles ces pensions sont régulièrement payées».

Ceux des bénéficiaires n’ayant pas fourni le document requis verront leurs pensions suspendues. «Des mesures de recouvrement des sommes déjà perçues seront engagées à leur encontre», prévient Louis Paul Motaze.

 D’après CT, «l’assainissement du fichier solde de l’Etat, engagé depuis 2018, a déjà permis de débusquer des milliers d’agents fictifs et d’engranger des économies chiffrées à plusieurs milliards de FCFA».

 

 

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique