Cameroun - Cacao culture: Les ministres Gabriel Mbairobe et Luc Magloire Mbarga Atangana lancent le programme «Femme rurale dans le cacao»

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 03-Jun-2021 - 15h28   2779                      
1
Une femme entrain de couper le cacao archives
Cette cérémonie a eu lieu le 1er juin 2021 dans le village Ihound, dans le département de la Sanaga Maritime (Littoral).

Dans le but d’encourager les femmes à s’investir dans la culture du Cacao, les ministres de l’Agriculture et du Développement Rural, Gabriel Mbaïrobe, et Luc Magloire Mbarga Atangana du Commerce ont présidé la cérémonie de lancement du programme «Femme rurale dans le cacao» le 1er juin 2021. Cette cérémonie a eu lieu à Ihound, un village du département de la Sanaga-Maritime dans la région du Littoral.

Ces ministres étaient accompagnés d’une «importante délégation des maîtres chocolatiers français et le club Chocolatiers engagés», rapporte le quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque ce 3 juin 2021. Le programme «Femme rurale dans le cacao» est une initiative portée par le Conseil interprofessionnel du cacao et du café (CICC) et dont l’objectif est de permettre aux femmes rurales de disposer d’une source de revenus individuelle stable, à partir d’une culture pérenne.

D’après notre confrère, «ce programme dont les seules bénéficiaires sont les femmes vivant au village ne pouvait pas trouver meilleur endroit qu’Ihound. L’on y retrouve 30 femmes Lôg-Hééga (clan local) regroupées au sein de la coopérative dénommée ‘’Femme rurale de la Sanaga maritime’’. Elles ont décidé de prendre leur destin en main, en se lançant dans la production du cacao, avec un objectif d’un hectare chacune».

Le journal précise que dans leurs prises de parole successives, les ministres Gabriel Mbaïrobe et Luc Magloire Mbarga Atangana «ont salué l’audace et le courage de ces femmes. Elles qui font partie des 71,6% des femmes vivant en milieu rural et qui représentent la main d’œuvre agricole informelle, produisant plus de 85% des produits vivriers consommés dans le pays et en dehors», peut-on lire.

Enfin, «dans le but de booster la production cacaoyère à Ihound, un don constitué entre autres, de trois atomiseurs, dix pulvérisateurs, 50 paires de bottes, 50 paires de gants, 50 combinaisons, 40 machettes a été remis à ces reines du cacao. A ce geste concret s’est ajoutée la promesse faite par le Ministre du Commerce, d'ériger un centre d’excellence de traitement post-récolte du cacao, à Ihound. Les chocolatiers ont promis d’être les premiers clients de ces femmes», lit-on.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique