Cameroun - Déguerpissements: Le maire de Yaoundé, Luc Messi Atangana, ordonne la destruction des maisons d’habitation et structures commerciales au quartier Odza

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Sep-2020 - 10h21   12645                      
2
De nouvelles casses annoncées à Yaoundé Archives
Les engins de la communauté urbaine de Yaoundé ont détruit, le 8 septembre 2020, des commerces et des maisons sur le tronçon commissariat Odza-Borne 10, dans l’arrondissement de Yaoundé IV.

Maisons d’habitation, structures commerciales, et autres sous les décombres. Des débris de parpaings, des feuilles de tôles, des bouts de fer à béton dans la poussière. Le spectacle est «apocalyptique» ce 8 septembre 2020 sur le tronçon commissariat Odza-Borne 10, affirme le quotidien Le Messager dans son édition du 9 septembre 2020.

Selon le journal, le maire de la ville de Yaoundé, Luc Messi Atangana, justifie cette descente musclée par «un éventuel affaissement des sols à cause des constructions anarchiques sur ce tronçon Odza-bonne 10». «Une campagne de sensibilisation avait été lancée sur ce site. En effet, des maisons ont été construites sur un site de distribution d’eau. C’est dire qu’à tout moment cette population est sous la menace d’un affaissement de terre. Donc cette action est salutaire», explique un agent de la police municipale dans les colonnes du journal.

Mais, des personnes touchées par ces casses dénoncent une opération à tête chercheuse. «Il est inadmissible que l’on puisse détruire une maison, sur un terrain dont je possède le titre foncier. Tout ce que nous savons, c’est que c’est le maire de la ville de Yaoundé, qui est venu casser sans avertissement. Ils ont dit avoir un ordre de mission qui a été signé la veille, seulement, cet ordre ne nous a pas été présenté. Nous leur avons demandé ce qu’ils comptent faire de ces espaces par la suite, ils nous ont répondu que c’est la propriété de la Sic (Société immobilière du Cameroun). Ce qui n’est pas vrai», se plaint  Adam Ebana Henry 1er, chef de 3ème degré au quartier Messamendongo.

Si certains crient à l’injustice, d’autres par contre saluent cette action de la CUY. «Je pense que la mairie fait bien son travail, le problème, c’est qu’il faut au moins prévenir avant de venir tout mettre en ruine car, c’est très touchant de voir son activité ou son domicile détruit comme ça», déclare un employé dans une librairie.

 

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique