Cameroun - Enseignement supérieur: Des enseignants de l’Université de Ngaoundéré (Adamaoua) menacent d’entrer en grève dès le lundi 12 avril 2021

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Apr-2021 - 17h15   3356                      
0
Entrée principale de l'Université de Ngaoundéré Archives
Il s’agit de ceux de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques, qui égrènent un chapelet de revendications tournant autour du paiement de leurs droits, et qui menacent d’observer un débrayage si la hiérarchie universitaire continue de briller par son indifférence.  

 Une grève des enseignants de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l’Université de Ngaoundéré couve depuis le mois de février 2021. Ils comptent définitivement observer une cessation d’activités à compter du lundi 12 avril 2021. Réunis au sein du Collectif des enseignants dénommé «payez nos droits», ils ont adressé une lettre ce mercredi 7 avril 2021 au recteur de ladite université, Uphie Chinje Melo, dans laquelle ils s’insurgent contre l’indifférence de l’administration qu’elle dirige suite à leurs revendications.

Ils s’offusquent du «silence méprisant de la hiérarchie facultaire», après avoir saisi par écrit le doyen de cette faculté dans des correspondances les 2 et 24 février derniers, sans obtenir de suite. Aussi, relèvent-ils avec regret, que «les enseignants de rang magistral et les chargés de cours qui ont réglementairement *osé* demander 75 pourcent de leurs frais de mission pour les enseignements à l’annexe sont menacés d’être remplacés par les assistants renouvellement recrutés».

Le collectif dénonce «une gestion par intimidation plutôt que par inclusion», et a décidé de saisir le recteur d’un préavis de grève pour n’avoir pas obtenu satisfaction suite à ses revendications.

Celles-ci concernent entre autres: le paiement de tous les droits désormais à l’agence comptable  (plus de virement au trésor); la prime de recherche du second trimestre de l’année 2019-2020; les heures complémentaires de l’année 2019-2020; les missions d’enseignement à Garoua pour le premier trimestre 2020-2021; les frais de transport des missions d’enseignement à Garoua et à Meiganga; les missions de recherches statutaires des enseignants; le respect des textes pour le paiement des missions, c’est-à-dire payer 75% de la mission au départ de celle-ci; l’accompagnement financier des enseignants au concours d’agrégation; la garantie d’une parution régulière de la revue, soit 2 fois par an (une fois en mai et une fois en octobre); la restauration de la salle des actes; la fourniture des salles de classe et de composition de tables et chaises pour enseignants.

Par conséquent, la grève sera observée le «lundi 12 avril dès 7 heures 30 minutes, avec cessation de toutes les activités académiques: enseignements, évaluations, corrections, jurys des examens et soutenance de master et thèse. Elle s’effectuera jusqu’à la rencontre avec Mme le recteur pour la recherche des solutions viables susceptibles de redonner à notre faculté son visage et son climat d’antan», prévient le collectif «payez nos droits».

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique