Cameroun - Fraude et contrebande: La douane lance ce 8 juin 2021 la traque des véhicules et engins illégalement entrés par voie terrestre au Cameroun

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Jun-2021 - 15h54   3769                      
2
Douane camerounaise Archives
Une centaine d’éléments du groupement spécial d’intervention de la douane est déployée à cet effet sur l’étendue du territoire national.

La chasse aux véhicules et engins frauduleusement en circulation est officiellement lancée ce 8 juin 2021. Cette chasse a pour dbjectif d’identifier et arraisonner les véhicules illégalement entrés au Cameroun par voie terrestre. Pour les gabelous, l’exercice consiste à contrôler le numéro de chassis de chaque véhicule. Une fois que ce numéro est introduit dans la base de données de la douane, le véhicule est identifié comme en règle ou frauduleusement entré dans le pays.

Cette traque, apprend-on de nos confrères de la Crtv, mobilise une centaine d’éléments de la douane. Elle a déjà permis la saisie de 200 véhicules depuis février dernier grâce à un logiciel spécifique mis en application par la douane camerounaise. Pour lutter éfficacement contre la fraude et la contrebande des véhicules en circulation, mais non dédouanés, la douane et le ministère des Transports (Mintransports) ont conçu une application baptisée «Cosmos».

Il s’agit pour la douane, à travers ce dispositif informatique, de bloquer toute procédure d’immatriculation d’un véhicule n’ayant pas été dédouané au préalable. «Car la procédure normale consiste à dedouaner les véhicules avant de les immatriculer», explique un cadre de la douane, qui indique que cette application est un renfort technologique de taille dans la lutte contre la contrebande des véhicules et autres engins roulants.

Pour l’instant, la douane n’a pas encore indiqué le nombre de véhicules qui échappent au dédouanement, encore moins son manque à gagner. Mais elle veut engranger plus d’argent en traquant les véhicules de contrebande pour atteindre son objectif de collecte de 804 milliards de FCFA prescrit par la loi de finances 2021.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique