Cameroun - Hydrocarbures: Le groupe suisse Glencore porte plainte contre la Sonara à Londres

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Sep-2020 - 10h35   1908                      
3
SONARA Archives
La requête déposée à la Haute Cour de justice d’Angleterre et du Pays de Galles concerne les impayés de plus 14,7 millions d’euros, dus à la Société Nationale de Raffinage du Cameroun entre novembre 2012 et janvier 2015.

La Société Nationale de Raffinage du Cameroun (Sonara), a été trainée en justice par le groupe suisse de matières premières, Glencore, pour une affaire d’impayés, s’élevant à 14 763 397 d’euros. Ce montant représente les intérêts dus pour la livraison d’un peu plus de 1,6 million de barils de pétrole brut entre novembre 2012 et janvier 2015.

L’affaire a été portée à la England and Wales High Court basée à Londres, précise le quotidien Le Jour de ce lundi 14 septembre 2020, rapportant une nouvelle dévoilée par le journal britannique spécialisé dans les affaires juridiques et les litiges commerciaux, Law360.

Le groupe Glencore a en effet saisi un cabinet d’avocats anglais, Ince Gordon Dadds, en juin 2020, pour le représenter dans cette affaire, dans laquelle il est reproché à la Sonara de n’avoir pas respecté ses engagements contractuels. La société camerounaise n’aurait pas payé la totalité des montants dus à l’expédition du pétrole brut dans les délais convenus. Par conséquent, la dette initiale de la Sonara ne représente que le quart des 14 763 397 euros, tandis que le reste représente les intérêts cumulés dus au retard de paiement par la société.

Entre novembre 2012 et janvier 2015, quatre contrats ont été conclus entre les deux structures, en l’occurrence SC Sara, Port Moody, Blue Sky et Navig8 Success. «Pour les deux premiers contrats, Glencore reconnaît que la Sonara a payé l’intégralité du montant attendu, mais en plusieurs tranches et pas aux dates convenues; le Navig8 Success a également été payé intégralement mais avec “51 jours de retard”. Pour le Blue Sky, signé en août 2013 pour la livraison de 330 000 barils de pétrole brut, la Sonara, selon le plaignant, n’a pas payé le montant total attendu en janvier 2014», rapporte le journal de Haman Mana.

A la Sonara, où nos confrères ont échangé avec un responsable sous couvert d’anonymat, on ne reconnait qu’une «partie minime» de cette dette, tout en indiquant que la priorité est à la reconstruction de la structure après l’incendie de 2019.

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique